Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2011 13h52
Le 21ème siècle sera le Siècle Pacifique des Etats-Unis (Hillary Clinton)

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré jeudi à Honolulu, à Hawaï, que le 21 siècle serait le Siècle Pacifique des Etats-Unis.

Mme Clinton a indiqué que comme la guerre en Irak touchait à sa fin et les efforts en faveur de la transition en Afghanistan démarraient, l'administration américaine allait orienter ses efforts diplomatiques vers d'autres régions, notamment la région d'Asie-Pacifique.

Mme Clinton a dit que l'Asie, comme un lieu d'économies en forte croissance, se distinguait vu les opportunités dont elle dispose pour son avenir et des défis conséquents tels que le renforcement de la présence militaire et les désastres naturels.

Mme Clinton a tenu ces propos en présence de dirigerants des 21 membres du Forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), qui se rassemblent à Honolulu pour participer à la 19e réunion des dirigeants de l'APEC prévu pour samedi et dimanche

Mme Clinton a ajouté lors de ce Forum que les Etats-Unis dirigeraient un agenda couvrant la promotion de la croissance verte, l'intégration régionale et des accords commerciaux régionaux de nouvelle génération représentés par le Partenariat Trans-Pacifique (PTP).

Un concept pas dans le cadre de l'APEC, le PTP est une initative que les Etats-Unis s'efforcent de promouvoir lors de la réunion de l'APEC à Hawaï. Mme Clinton a estimé que les nouvels accords pourraient non seulement promouvoir davantage la croissance, mais aussi permettre "une meilleure croissance".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?