Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2011 13h51
L'armée américaine réfléchit à l'acquisition d'un système israélien capable de contrer les roquettes

L'armée américaine réfléchit à la possible acquisition d'Iron Dome, un système israélien de défense anti-roquettes, a rapporté jeudi le Jerusalem post.

Des officiels de l'armée américaine ont fait savoir qu'ils seraient intéressés par le déploiement du système à l'extérieur des bases de front en Irak et en Afghanistan, comme autres moyens pour les défendre contre la menace croissance des attaques de roquettes Katioucha lancées par les insurgés.

La Corée du Sud, qui craint des attaques potentielles de roquettes de la Corée du Nord, considère également cette acquisition.

Rafael Advances Systems Ltd., filiale d'Israel Aerospace Industries, a développé conjointement avec les ingénieurs américains le système de défense. D'après le journal, le système est compatible avec le système de contre-missile, d'artillerie et de mortier (C-RAM) de l'armée américaine pour apporter une défense plus solide aux bases militaires.

Iron Dome est conçu pour intercepter des roquettes de moyenne- portée à des distances allant de 4 à 70 km et possède un radar de pointe qui calcule la trajectoire d'un projectile hostile en une fraction de seconde.

En mars, le système a passé son premier essai, abattant avec succès une salve de neuf roquettes tirées par les militants basés à Gaza depuis les villes de Beersheba et d'Ashkelon.

Il a été testé de nouveau en octobre et a intercepté trois roquettes tirées par les militants du Jihad islamique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?