Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.09.2011 09h03
Défense antimissile : l'OTAN salue l'entrée en vigueur de l'accord entre la Pologne et les Etats-Unis

L'OTAN a salué l'entrée en vigueur d'un accord d'implantation pour la défense antimissile entre la Pologne et les Etats-Unis, selon un communiqué publié par l'alliance atlantique ce week-end.

"Cet accord constitue une avancée supplémentaire dans la mise en place du système de défense antimissile de l'OTAN, qui assurera une défense contre les menaces actuelles et émergentes liées aux missiles balistiques", a indiqué le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen, cité dans le communiqué.

"Cette base de défense antimissile renforcera considérablement la capacité de l'OTAN à protéger le territoire, les populations et les forces des pays européens de l'Alliance contre la menace croissante que représente la prolifération des missiles balistiques", a-t-il ajouté.

Selon un accord signé en 2008 entre la Pologne et les Etats-Unis, des éléments du bouclier antimissile américain en Europe devraient être déployés sur le territoire polonais d'ici 2018.

Le 13 septembre dernier, les Etats-Unis et la Roumanie ont signé un accord intergouvernemental prévoyant le déploiement d'intercepteurs de missile sur le territoire roumain. Cet accord a également été salué par l'OTAN.

La Russie est fermement opposée au déploiement de ce bouclier antimissile près de sa frontière, estimant que cela menace sa sécurité et bouleverse l'équilibre stratégique des forces en Europe.

Washington affirme que l'installation de son bouclier antimissile en Europe ne vise pas la Russie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Biélorussie promettent de renforcer les échanges parlementaires
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?
Les prix à Beijing sont-il plus élevés qu'à New York ?
Il faut réduire le fossé des richesses