Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.08.2011 13h04
France : grève et manifestation des professionnels de l'urgence sociale

Les professionnels de l'urgence sociale en France se sont mis en grève mardi afin de protester contre les restrictions budgétaires et la méthode du gouvernement pour réformer le secteur.

Quelque 300 personnes se sont réunis devant le siège du ministère du Logement pour une manifestation. Ces manifestants sont arrivés du square Boucicaut, situé dans le septième arrondissement de Paris, où des familles sans logement campent depuis mi-juillet.

"Les manifestations sont organisées en réaction aux restrictions budgétaires du mois de mai dernier", a déclaré la porte-parole de la CNPUS, Maud Bigot, dans une interview publiée sur le site du média associatif français Youphil.com.

L'appel à la grève a été lancée par la Coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale (CNPUS), avec le soutien de la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars).

Dans une lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy, publiée lundi, la CNPUS a dénoncé "la stratégie du logement d'abord" adoptée par l'Etat français au détriment des places d'hébergement.

Le document a été signé par les salariés répondant au 115, le numéro pour demander un hébergement d'urgence en France, ainsi que par les équipes mobiles du Samu social (organisme venant en aide aux sans-abri), en grève dans 30 départements.

Le Samu social doit ainsi faire face à une réduction de 25% du financement des nuits d'hôtel pour les SDF (sans domicile fixe), à la suppression de places d'hébergement et à la fermeture de Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS).

"On espère que l'Etat (français) reviendra sur ces restrictions de places (d'hébergement pour les SDF) et sa politique du + Logement d'abord+", a souligné Mme Bigot.

Dans l'attente de la mise en disponibilité de places de logement, "des gens sont remis à la rue", faute d'hébergement, a-t- elle déploré.

Pour la porte-parole du gouvernement français, Valérie Pécresse, l'hébergement d'urgence et l'aide aux personnes en très grande difficulté sociale constituent une priorité du gouvernement français.

"Le gouvernement (français) travaille aujourd'hui pour proposer aux personnes sans abri un logement stable plutôt qu'un hébergement d'urgence", a ajouté Mme Pécresse.

La grève du Samu social fait suite à la démission de son fondateur et président, Xavier Emmanuelli, le 19 juillet dernier, évoquant une situation financière qui n'était "plus gérable".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) francophone
Les deux partis au Congrès américain ont trouvé un accord sur la dette
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine