Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.07.2011 08h18
Les Etats-Unis ne doivent pas être en défaut de paiement (Obama)

Les États-Unis ne doivent pas manquer à leurs obligations de paiement, et les décideurs politiques devraient conclure promptement un accord sur le plafond de la dette et améliorer la viabilité budgétaire du pays, a déclaré vendredi le président Barack Obama.

M. Obama a déclaré à la presse lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche qu'il était encouragé de voir que les deux partis avaient reconnu l'importance de régler la question de la limite d'endettement, ajoutant que les négociateurs sur cette question devraient trouver un terrain d'entente dans un délai bref.

M. Obama a souligné qu'il continuait de plaider pour un accord important, mais que la réduction de la dette devrait être menée d'une manière équilibrée.

La limite d'emprunt de l'État américain, actuellement de 14 290 milliards de dollars, a été atteinte le 16 mai, et le département américain du Trésor a mis en garde que la plus grande économie au monde serait en faillite si un accord pour le relèvement de cette limite n'était pas trouvé d'ici au 2 août.

M. Obama a fait valoir qu'il ne restait plus beaucoup de temps au pays pour parvenir à un accord sur le relèvement de la capacité d'emprunt et assurer la stabilité de sa note de crédit.

L'agence de notation S&P a mis en garde jeudi qu'il y avait une chance de 50 % qu'il baisse la note de crédit du gouvernement américain dans les trois mois du fait de l'impasse des discussions sur la dette et de « l'incertitude importante sur la solvabilité » de cet émetteur.

Quatre-vingt pourcent des Américains sont favorables à un plan équilibré de réduction de la dette comprenant des coupures budgétaires et un effort pour augmenter les recettes, a ajouté M. Obama.

M. Obama a réaffirmé que le budget américain devait être sain, mais que le pays devait aussi continuer d'investir dans des domaines clé comme l'enseignement et la recherche pour renforcer la croissance économique sur le long terme.

La population américaine ne veut pas d'une « gesticulation » sur la question de la dette, a déclaré M. Obama, appelant ses rivaux républicains à prendre rapidement les décisions nécessaires pour parvenir à un ensemble conséquent de mesures pour résoudre les problèmes d'endettement et de budget du pays de manière durable.

« S'ils m'amènent un plan sérieux, je suis prêt à m'y adapter » a ajouté M. Obama.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives