Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.06.2011 13h54
L'OTAN respecte la décision serbe d'être militairement neutre

L'amiral Giampaolo Di Paola, président de la Commission militaire de l'OTAN, a déclaré mercredi à Belgrade que l'alliance militaire accepterait la position de la Serbie de maintenir une neutralité militaire.

"L'OTAN respecte complètement la décision de la Serbie d'être militairement neutre et est satisfaite de la nouvelle orientation du développement des relations bilatérales", a indiqué Di Paolo lors d'une conférence de presse conjointe avec le général Miloje Miletic, chef d'Etat-major de l'armée serbe.

L'amiral italien s'est exprimé ainsi à l'issue de la Conférence annuelle des partenaires militaires stratégiques de l'OTAN qui s'est tenue cette année à Belgrade sur le thème "Après Lisbonne, acter la transformation". La conférence avait pour objectif de partager les perspectives des différents membres et partenaires de l'OTAN sur les questions stratégiques.

"L'OTAN considère la Serbie comme un partenaire très important et se réjouit de pouvoir développer davantage la coopération d'une manière qui est la plus adaptée à la Serbie", a déclaré Di Paolo.

Répondant à des questions de journalistes sur l'éventualité que la Serbie ne se retrouve comme un îlot de neutralité entourée par une mer de pays membres de l'OTAN dans les Balkans, Di Paolo a indiqué que ceci ne poserait pas de menace pour l'alliance militaire.

"Il est clair que l'OTAN a un grand intérêt à la stabilité et au développement des Balkans, que nous considérons comme une partie de la famille de l'Atlantique Nord dans laquelle chaque membre a le droit de choisir son rôle", a ajouté Di Paolo.

De son côté, Miletic a déclaré que l'armée serbe s'intéressait à la coopération avec l'OTAN en raison de ses riches expériences dans les domaines de la formation, de l'éducation, des commandements organisationnel et opérationnel, et de la coopération militaire et économique entre pays membres.

Alors que la Serbie se dirige vers une future intégration à l'Union européenne, son adhésion à l'OTAN demeure un sujet de discorde du point de vue émotionnel et politique.

En 1999, les forces de l'OTAN ont bombardé la Serbie, forçant son armée à quitter la province serbe du Kosovo. Plus tard, le Kosovo a unilatéralement déclaré son indépendance et a été reconnu par la plupart des pays membres de l'OTAN.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?