Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.03.2011 13h31
Yémen : l'opposition demande le départ immédiat du président Saleh

L'opposition yéménite a rejeté mercredi « une approbation écrite » du président Ali Abdallah Saleh, dans laquelle il acceptait une précédente offre de l' opposition de démission d'ici la fin de 2011, déclarant que c' était trop tard et qu'il devait partir immédiatement.

« L'opposition a envoyé mercredi un refus écrit à la proposition du président Saleh via un médiateur tribal », ont indiqué à Xinhua deux sources de l'opposition.

« Ils (l'opposition) ont déclaré que la proposition du président Saleh était clairement refusée car son approbation à l' initiative de conciliation en cinq points était arrivée trop tard et que notre réponse est qu'il n'y aura plus de négociations avec lui et qu'il devra quitter le pouvoir immédiatement », a indiqué la source, sous couvert d'anonymat.

Plus tôt dans la journée, un officiel proche du président Ali Abdullah Saleh avait déclaré à l'agence de presse officielle Saba que le président Saleh acceptait l'initiative de conciliation en cinq points proposée plus tôt par la coalition de l'opposition.

D'après Saba, l'initiative de conciliation de l'opposition comprend la formation d'un gouvernement national, la rédaction d' une nouvelle constitution, la réécriture de la loi électorale et la formation d'une commission suprême pour les référendums et les élections.

L'initiative a également affirmé que la nouvelle constitution serait soumise à référendum, après quoi les élections législatives seraient organisées, le nouveau gouvernement serait ensuite formé et le nouveau président du pays élu d'ici la fin de l'année 2011.

Par ailleurs, le parlement yéménite a promulgué une loi sur l' état d'urgence pendant un mois, alors que la coalition de l' opposition insistait pour une fin immédiate des 33 années de règne du président Saleh.

L'opposition a promis via ses médias que vendredi prochain serait le « Vendredi de la marche vers le palais présidentiel dans la capitale Sanaa » avec des centaines de milliers de manifestants pour forcer le président Saleh de partir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le séisme au Japon aura un impact, mais limité, dans le commerce avec la Chine
Wen Jiabao : le nouveau plan quinquennal chinois apporte la confiance au monde
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?