Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.03.2011 16h14
Des Italiens mettent en doute l'opération militaire contre la Libye

Des instituts de sondage italiens ont fait état mardi des doutes et inquiétudes ressentis par de nombreux Italiens envers l'opération militaire menée par l'Occident contre la Libye, qui se situe à seulement 250 km des côtes de l'extrême sud de l'Italie.

La principale raison expliquant l'opposition de certains Italiens à l'opération militaire contre la Libye est qu'ils estiment que l'opération est menée par l'Occident en raison de ses intérêts pour le pétrole et le gaz naturel libyens, et non pour des objectifs humanitaires, selon un sondage réalisé par Opinioni.

Environ 30% des besoins énergétiques de l'Italie sont assurés par le pétrole et le gaz provenant de Libye, selon les statistiques.

Maria Rossi, co-directrice d'Opinioni, a indiqué : "La plupart de ceux qui s'opposent à l'opération militaire ont dit craindre que les raisons humanitaires ne soient qu'une sorte de couverture".

Les Italiens s'inquiètent également du fait que si l'opération dure trop longtemps, elle pourrait provoquer un exode important des Libyens vers les côtes italiennes.

Raffaella Pontarelli, comédienne de 30 ans originaire de Naples, a fait part à l'agence Xinhua de sa méfiance à l'égard de l'implication italienne dans l'opération militaire contre la Libye.

"Je pense que l'Italie est impliquée dans l'opération pour de mauvaises raisons", a-t-elle indiqué.

Toutefois, malgré la méfiance de certains Italiens, le soutien général à l'implication italienne en Libye a augmenté et dépassé le seuil de 50% ces derniers jours, selon le sondage d'Opinioni.

Le Premier ministre italien Sivio Berlusconi a déclaré lundi que les avions de combats italiens en Libye n'étaient là que pour protéger les civils et n'ouvriraient pas le feu sur les avions libyens.

Les pays de l'OTAN impliqués dans l'opération utilisent des bases militaires italiennes pour lancer leurs raids aériens contre la Libye en raison de la proximité des deux pays, qui sont situés de part et d'autre de la Méditerranée.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao : le nouveau plan quinquennal chinois apporte la confiance au monde
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?