Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.03.2011 15h56
Les protestations dans la ville syrienne de Daraa entrent dans leur quatrième jour

Les manifestations de Daraa, une ville du sud de la Syrie, ont continué lundi, pour le quatrième jour consécutif depuis leur éclatement vendredi.

Des milliers de personnes ont assisté à un enterrement d'un homme tué dimanche lors d'affrontements entre les manifestants et la police, selon un correspondant de Xinhua à Daraa. Il n'y a pas eu de nouvelles victimes enregistrées jusqu'à présent, selon le correspondant. Cependant, les forces de sécurité syriennes entourent encore la ville pour empêcher les manifestations de se propager dans d'autres parties du pays.

La chaîne panarabe al-Jazira a rapporté lundi que cinq manifestants ont été tués et que des centaines d'autres ont été blessés lors des affrontements violents depuis vendredi. Toujours d'après al-Jazira, les forces de police ont utilisé des gaz lacrymogène et procédé à des tirs de sommation pour disperser la foule en colère. L'authenticité des victimes, toutefois, n'a pas pu être confirmée de source indépendante.

Les manifestants en colère auraient pris d'assaut les édifices gouvernementaux de Daraa, incendiant le siège du parti au pouvoir Al-Baath, le palais de justice et deux succursales d'une compagnie de téléphone.

Les autorités syriennes ont accusé lundi des "agents infiltrés d'avoir ouvert le feu à des biens publics et privés et abattu des policiers», évoquant l'horreur chez les habitants. Le gouvernement a également promis de punir les "personnalités en cause" et de protéger les citoyens ainsi que leurs biens.

Les protestations ont éclaté vendredi à Daraa, alors qu'une foule de personnes sortait de la mosquée al-Omari, envahissant la rue et criant des slogans contre la corruption et en appelant à plus de libertés politiques.

Plus tôt ce mois-ci, 15 étudiants ont été arrêtés à Daraa pour avoir écrit des slogans sur les murs de l'école disant "les gens veulent renverser le régime», et ils ont été libérés quelques jours plus tard.

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a condamné samedi ce qu'il a qualifié de "répression sévère des manifestations par la Syrie et le recours à la force meurtrière contre des manifestants."

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao : le nouveau plan quinquennal chinois apporte la confiance au monde
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?