Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.03.2011 08h01
L'Inde appelle toutes les parties en Libye à cesser les violences

L'Inde a exprimé lundi sa préoccupation vis-à-vis de la situation en Libye, appelant toutes les parties concernées à cesser les violences.

"Nous observons avec une grande préoccupation les violences actuelles, les grèves et la situation humanitaire qui se détériore en Libye. Nous regrettons les frappes aériennes qui ont lieu," a indiqué le ministre indien des Affaires étrangères Somanahali Mallaiah Krishna.

"L'Inde pense que toutes les parties concernées et que tous les protagonistes doivent s'engager dans un dialogue pacifique par l'intermédiaire des Nations unies et d'autres organisations régionales afin de parvenir à une solution" a déclaré M. Krishna, devant la presse à New Delhi.

Le ministre indien a par ailleurs souligné que les frappes aériennes lancées par des pays occidentaux ne pouvaient que blesser des civils innocents, des ressortissants étrangers et des missions diplomatiques qui se trouvent en Libye.

L'Inde, avec le Brésil, la Russie, la Chine et l'Afrique du sud (les nations BRICS), ainsi que l'Allemagne, se sont abstenus de voter jeudi sur une résolution du Conseil de sécurité autorisant l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?