Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.03.2011 16h00
Une intervention en Libye ne doit être décidée que par l'ONU (président turc)

Le président turc Abdullah Gül a déclaré lundi que toute intervention militaire en Libye ne pourrait être décidée que par le Conseil de sécurité des Nations Unies, rejetant le rôle potentiel joué par l'OTAN dans de telles initiatives.

"Nous pensons que tout ce qui peut se faire doit être le résultat d'une décision de l'ONU dans le cadre du droit international et de la légitimité", a déclaré M. Gül lors d'une conférence de presse en présence du président croate en visite, Ivo Josipovic.

Il a également exprimé son opposition vis-à-vis d'une intervention de l'OTAN en Libye, où les conflits mortels se poursuivent depuis les manifestations antigouvernementales qui ont gagné le pays le mois dernier.

"Il n'est pas approprié pour l'OTAN d'intervenir directement contre la Libye. Par ailleurs, le peuple libyen, le gouvernement et les forces de l'opposition ne veulent pas de soldats étrangers dans leur pays", a indiqué M. Gül.

Plus tôt lundi, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré lors du Sommet des leaders du changement à Istanbul que la Turquie s'opposait à une intervention militaire de l'OTAN en Libye, ajoutant que l'armée ne permet pas de trouver une solution dans ce pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme/Japon : arrivée dans la zone sinistrée de l'équipe de sauvetage chinoise
Les PDG d'entreprises multinationales en Chine se disent prêts à profiter des opportunités du 12e plan quinquennal
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population