Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.03.2011 08h39
La France exhorte l'Iran à entamer "des négociations sérieuses" avec les Six

La France exhorte lundi l'Iran à entamer rapidement "des négociations sérieuses" avec les Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie), suite à la publication vendredi du rapport du directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), dans lequel, selon les autorités françaises, le dossier nucléaire iranien "ne montre aucune amélioration".

Le rapport présenté vendredi par Yukiya Amano, directeur général de l'AIEA, à l'issue des réunions des Six avec l'Iran tenues à Genève puis à Istanbul, "ne montre aucune amélioration", selon le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero, lors d'un point de presse.

"Cette attitude reste pour la France un motif de profonde préoccupation", a souligné le porte-parole.

"Nous regrettons, dans ce contexte, que l'Iran n'ait pas voulu, lors des récentes réunions de Genève et d'Istanbul, examiner sérieusement les offres de coopération présentées par les Six ainsi que nos propositions concrètes visant à créer de la confiance et à faciliter l'engagement du dialogue, et qu'il ait, au contraire, formulé des préalables contraires aux résolutions du Conseil de sécurité, inacceptables pour les Six", a critiqué M. Valero.

Les Six restent "ouverts au dialogue" et espèrent que "l'Iran reviendra rapidement à la table de négociations, avec l'intention d'entamer avec les Six des négociations sérieuses, susceptibles d'apporter des réponses concrètes aux profondes inquiétudes de la communauté internationale sur les finalités de son programme nucléaire", a conclu le porte-parole.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence