Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.02.2011 13h44
Raids aériens israéliens sur deux sites militaires du Hamas dans le sud de Gaza

L'armée israélienne a mené des raids aériens sur deux sites militaires de la branche armée du mouvement islamiste Hamas dans le sud de la bande de Gaza, blessant au moins deux personne, a-t-on appris samedi auprès de témoins et de sources des forces de sécurité.

L'une des cibles visées dans les raids se trouve près du point de passage situé entre la bande de Gaza et l'Egypte, à en croire les témoins, qui ont affirmé que deux personnes avaient été blessées dans le bombardement, un bilan confirmé par des sources hospitalières palestiniennes.

La bande de Gaza est contrôlée par le Hamas, qui a chassé, en 2007, de cette zone les forces de sécurité fidèles au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Le bombardement israélien intervient un jour après que des activistes palestiniens eurent tiré deux roquettes artisanales vers le sud d'Israël. Les roquettes sont tombées dans la ville de Sderot, provoquant des dégâts ou des victimes.

Plus tôt cette semaine, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé à l'armée de répondre fermement aux attaques à la roquette palestiniennes, qui se sont accrues ces derniers jours.

Le Hamas a cherché à maintenir un cessez-le-feu fragile avec Israël en demandant à ses factions de s'abstenir de tirer les roquettes et de protéger les intérêts supérieurs de la population de Gaza.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
Chine : Jia Qinglin insiste sur la stabilité au Tibet
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence