Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.02.2011 08h39
Thaïlande/Cambodge : négociations secrètes sur un cessez-le-feu

Le chef d'état-major général de l'armée thaïlandaise Daopong Rattanasuwon a tenu, samedi matin à Chong Sangam, dans la province frontalière du Cambodge de Surin, des négociations secrètes avec le commandant suprême adjoint de l'armée cambodgienne Jia Dara, a rapporté le site internet du quotidien thaïlandais Bangkok Post.

Les négociations ont eu lieu à huis clos, samedi vers 10h30. Le général Thawatchai Samutsakorn, de la 2e région militaire de l'armée thaïlandaise, et le général Jia Mon, commandant de la 4e région militaire de l'armée cambodgienne, ont également participé aux négociations, selon le reportage.

Citant des sources de la 2e région militaire de l'armée thaïlandaise, un autre média thaïlandais a révélé que les négociations s'étaient avérées fructueuses.

Des affrontements ont mis aux prises, du 4 au 7 février, les armées thaïlandaises et cambodgiennes sur la zone frontalière, où des accrochages se produisent encore sporadiquement. Après la participation des ministres des Affaires étrangères des deux pays à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à New York, un nouveau cycle d'affrontement a éclaté. Toutefois, depuis le 16 février, aucun accrochage n'a été rapporté.

La Thaïlande et le Cambodge se disputent la souveraineté d'une zone située à proximité du temple de Preah Vihear, sise à cheval entre ces deux pays d'Asie du Sud-Est.

La Cour internationale de justice (CIJ) a statué en 1962 que le temple appartenait au Cambodge, sans pour autant parvenir à résoudre le litige concernant la zone de 4,6 kilomètres carrés située en contrebas de ce monument d'une valeur artistique inestimable.

Les tensions sont montées d'un cran une semaine après que le Cambodge ait fait inscrire le temple de Preah Vinear sur la liste des sites du Patrimoine mondial, le 7 juillet 2008. Depuis cette date, les deux parties ont massé des militaires à leur frontière, provoquant des incidents sporadiques.

Dans les affrontements du 4 au 7 février, deux soldats thaïlandais et huit soldats cambodgiens ont été tués, et des milliers d'habitants locaux ont été contraints à fuir leur foyers.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi