Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.02.2011 08h51
Le Parlement européen donne son feu vert aux accords d'exemption de visa avec le Brésil

Les eurodéputés ont donné mardi leur consentement à la conclusion de deux accords d'exemption de visa avec le Brésil, l'un pour les titulaires de passeports ordinaires et l'autre pour les titulaires de passeports diplomatiques ou de service/officiel.

Selon ces accords, les citoyens de l'Union européenne (UE), y compris les ressortissants de l'Estonie, la Lettonie, Malte et Chypre, qui jusqu'à présent avaient besoin d'un visa pour entrer au Brésil, seront autorisés à voyager sans visa pour des séjours touristiques ou d'affaires, de la même manière que les citoyens brésiliens peuvent voyager sans visa dans tous les pays de l'UE.

La durée du séjour est limitée à trois mois au cours d'une période de six mois dans l'espace Schengen, indique un communiqué de presse publié par le Parlement européen, en session plénière depuis lundi dernier à Strasbourg.

Tourisme voyage, visite familiale, prospection d'opportunités commerciales, réunions, conférences et séminaires ainsi que la participation à des compétitions sportives et concours artistiques (à condition que les participants ne reçoivent aucune rémunération) sont couverts par l'accord.

Cependant, selon le communiqué, ces accords ne remplacent pas, mais complètent les accords bilatéraux existants entre différents Etats membres de l'UE et le Brésil.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuit sa taxation préférentielle en faveur des petites entreprises cette année
Les conséquences heureuses d'une lettre d'une handicapée à Wen Jiabao
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos