Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.02.2011 13h13
Yémen: les forces de l'ordre dispersent une manifestation de masse à Sanaa

Les forces de l'ordre ont dispersé dimanche une manifestation de masse réclamant le départ du président Ali Abdullah Saleh à Sanaa.

Les manifestants réclamaient la départ du président Saleh et l'expulsion des membres de la famille du président de l'armée et des forces de sécurité, dont le fils de Saleh, Ahmed Ali, le chef des forces spéciales.

Les manifestants scandant les slogans, dont "le peuple veut la chute du régime à l'automne. Après Moubarak, c'est le tour de Saleh", marchaient vers le palais présidentiel à Sanaa.

D'importantes forces de l'ordre, déployées sur la rue de Hadda, à environ 5 km du palais présidentiel, ont donné l'assaut sur les manifestants, les battant avec des pierres, des bâtons électriques et des crosses de fusil, a constaté sur place un correspondant de l'agence Chine Nouvelle.

Plusieurs personnes ont été blessés et environ 120 personnes, dont un caméraman de l'agence Chine Nouvelle, ont été arrêtées par la police. Le caméraman a été détenu pendant trois heures davant d'être relâché.

Dans un autre développement, environ 2.000 partisants du gouvernement se sont rassemblés sur la place Al-Tahrir, en pleine centre de Sanaa pour empêcher les manifestants anti-gouvernemntaux d'occuper la place, a dit un responsable du parti au pouvoir.

Les dirigeants de l'opposition ont publié dimanche une décclaration annonçant leur acception des réformes politiques proposées par le président Saleh au début de ce mois.

Le président Saleh avait promis de partir au terme de son mandat en 2013 et de ne pas transférer ses pouvoirs à son fils.

Saleh, au pouvoir depuis plus de 30 ans, avait fait de concessions à l'opposition le 2 février, suite à des manifestations réclamant son départ, inspirées de la révolution en Tunisie qui avait chassé Ben Ali.

L'opposition a accepté d'engager un dialogue avec le parti au pouvoir, mais a demandé au président d'expulser les membres de sa famille de l'armée et des forces de l'ordre, dont son fils Ahmed Ali, considéré comme son successeur.

Elle réclame également la libération des membres de l'opposition arrêtés lors des manifestations.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine doit se préparer efficacement au vieillissement de sa population
La Chine prolonge l'arrêt des droits d'exploitation du charbon pour prévenir la sur-exploitation
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...