Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.02.2011 11h17
Les États-Unis appellent au changement en Égypte, mais refusent de prendre parti

La Maison Blanche a appelé lundi le gouvernement égyptien à prendre des mesures pour le changement, tout en refusant de préciser si les États-Unis soutenaient le maintien au pouvoir du président Hosni Moubarak dans ce pays du Moyen-Orient.

« Ce n'est pas une question de personne au pouvoir, c'est une question d'actes », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs, en référence à la décision de M. Moubarak de remanier son gouvernement et de nommer un vice-président, pour la première fois en 30 ans.

Il y a « encore du travail à faire » et « l'image et le fonctionnement » de l'Égypte « doivent changer » a-t-il dit.

Toutefois, il a également déclaré que les États-Unis « ne choisissent pas un camp entre ceux qui sont dans la rue et ceux qui sont au gouvernement », insistant que ce n'était pas aux États- Unis mais « au peuple égyptien » de déterminer l'issue de ces manifestations.

M. Gibbs a appelé par ailleurs au calme à la veille de manifestations de masse prévues mardi contre le président Hosni Moubarak.

Le porte-parole du département d'Etat Philip Crowley a annoncé lundi que l'ancien ambassadeur américain en Egypte Frank Wisner est actuellement au Caire et qu'il rencontrera des dirigeants égytpiens pour "renforcer " les appels lancés par Washington. Il a appelé également au pouvoir de lever l'état d'urgence.

Le vice-président égyptien nouvellement nommé Omar Suleimane a proposé lundi soir un dialogue avec l'opposition sur les réformes constitutionnelles et législatives.

Des Egyptiens manifestent depuis près d'une semaine pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les discours du président Hu durant sa visite aux Etats-Unis publiés en 5 langues minoritaires
La Chine mettra en oeuvre des mesures strictes pour protéger les ressources en eau
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce