Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.01.2011 16h48
L'Iran se déclare optimiste sur les futurs pourparlers avec les puissances du monde

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré dimanche que l'Iran était optimiste quant aux résultats des futures négociations avec les puissances du monde.

Il a tenu ces propos lors d'un rassemblement public organisé à Rasht, dans le nord du pays.

Toutefois, a ajouté le président iranien, les négociations devraient avoir pour objectif la reconnaissance du droit au nucléaire civil de l'Iran et d'autres pays.

Pour que les prochains pourparlers débouchent sur des avancées, il est indispensable que les puissances du monde s'engagent à respecter "la loi et la justice", a souligné M. Ahmadinejad.

Les six puissances du monde figurant à la table des négociations, soit les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni et France), plus l'Allemagne, ont conclu en Turquie les pourparlers avec l'Iran, sans aucune avancée à la clé.

L'Iran ne s'attend pas à ce que les litiges relatifs à son programme nucléaire soient résolus en quatre ou cinq sessions, a reconnu le président iranien.

L'Iran est prêt à coopérer avec les puissances, a-t-il ajouté, affirmant que cela était dans l'intérêt de l'Occident, étant donné que l'Iran était parvenu à se doter de technologies nucléaires et que rien ne pouvait le contraindre à stopper sa marche en avant.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et américain s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?