Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.01.2011 08h11
L'Iran invite des diplomates étrangers à visiter des sites nucléaires

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast a confirmé mardi que l'Iran avait invité les ambassadeurs de plusieurs pays à effectuer une tournée des sites nucléaires iraniens en amont des prochains pourparlers à six sur le dossier nucléaire iranien, qui se tiendront fin-janvier à Istanbul.

L'Iran a invité les ambassadeurs de plusieurs pays membres de l'Union européenne, des pays membres du Mouvement des non alignés, des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne (5+1), ainsi que d'autres pays, à visiter les sites nucléaires du pays, a affirmé le porte-parole lors d'un point de presse hebdomadaire.

L'invitation des ambassadeurs étrangers à visiter les sites nucléaires en Iran vise à afficher sa "bonne volonté en ce qui concerne les activités nucléaires pacifiques", a-t-il indiqué.

L'Iran a invité plusieurs ambassadeurs accrédités auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à Vienne à visiter ses sites nucléaires, ont rapporté des médias basés à Vienne.

Le représentant iranien Ali Asghar Soltanieh a proposé de fixer la date de la visite aux 15 et 16 janvier, selon des reportages, qui ont pourtant affirmé que le représentant des Etats-Unis ne figurait pas sur la liste des invités.

Les représentants des six pays parties prenantes des négociations (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) doivent se réunir fin janvier à Istanbul pour discuter du dossier nucléaire iranien. L'Occident accuse l'Iran de développer des armes nucléaires sous le couvert de son programme nucléaire, accusation réfutée par Téhéran, qui a affirmé à plusieurs reprises que son programme nucléaire poursuivait uniquement des objectifs pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse