100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.11.2010 08h42
La Suisse intensifie la coopération en matière d'armement avec l'UE

Des représentants de la Suisse et de l'Agence européenne de défense (AED) ont paraphé mardi à Bruxelles un arrangement portant sur le renforcement de la coopération.

Pour la Suisse, l'accès à la coopération multilatérale en matière d'armement en Europe serait d'une grande utilité, surtout dans l'industrie suisse d'armement, a annoncé jeudi le Département fédéral suisse de la défense (DDPS).

L'accès au réseau d'informations de l'Agence "permettrait à la Suisse d'avoir connaissance suffisamment tôt de projets et programmes concrets des Etats membres de l'AED". La Suisse pourrait prendre "au cas par cas" une décision au sujet de sa participation, a précié le DDPS.

Selon le DDPS, la conclusion d'un arrangement administratif avec l'AED ouvrirait à la Suisse la possibilité d'accéder aux réseaux multilatéraux d'informations de l'Agence et de constater en temps utile les développements de la politique d'armement.

De plus, la coopération dans le cadre de projets spécifiques avec les Etats membres de l'AED induirait un transfert de connaissances et renforcerait l'industrie et la recherche en Suisse.

En participant à des projets internationaux, l'industrie suisse d'armement aurait en outre la possibilité, comme fournisseur de produits de haute qualité, de conclure de nouveaux partenariats.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des pratiques illégales de travail à l'origine de l'incendie de Shanghai
L'acuponcture et l'opéra de Beijing inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI