100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.11.2010 11h22
Grèce : Le PM n'appelle plus à la convocation d' élections générales anticipées suite au premier tour des élections locales

Le Premier ministre grec George Papandreou n'a pas même mentionné dimanche l'éventualité de convoquer des élections générales anticipées, déclarant par ailleurs que le peuple grec avait réaffirmé, lors des élections locales de dimanche, sa volonté de changement et que le gouvernement grec s'efforcerait de le satisfaire sans relâche.

M. Papandreou a tenu ces propos dans son premier commentaire sur les résultats du premier tour d'importantes élections locales tenues dimanche, qui ont été qualifiées par les observateurs de référendum pour les politiques du gouvernement socialiste grec.

"Aujourd'hui les électeurs ont réaffirmé leur volonté de changer. Nous poursuivons notre travail. Notre objectif est d'établir une économie nationale viable et nous prendrons des décisions destinées à affranchir notre pays des économies et des audits étrangers", a-t-il déclaré au cours d'une allocution télévisée adressée à la nation.

"Nous savons que le changement n'est pas un processus facile", a ajouté le PM grec, faisant allusion au mécontentement affiché par la population grecque envers les mesures d'austérité hâtives adoptées par le gouvernement.

En réaffirmant la détermination de son gouvernement à continuer de s'efforcer de remettre sur pied l'économie grecque, M. Papandreou a souligné que n'existait ni moyen facile ni solution magique, mais qu'il disposait d'un plan et de la volonté de réussir, et ce afin que la Grèce puisse sortir de la crise en 2013.

Il a appelé les Grecs à participer au second tour des élections locales prévues le 14 novembre.

M. Papandreou avait menacé de convoquer des élections générales anticipées si le parti du Mouvement socialiste panhéllénique (PASOK, au pouvoir) n'obtenait pas de bons résultats lors du vote de dimanche, à la suite duquel 13 gouverneurs régionaux et 325 maires entreront en fonction. .

Après le dépouillement de 10% des bulletins de vote, les candidats du PASOK seraient en tête dans 8 des 13 élections des gouverneurs régionaux, y compris la région la plus importante, Attica.

La principale opposition, le parti de la Nouvelle Démocratie, se trouve en tête dans cinq régions.

Des analystes politiques grecs ont souligné que bien que l'électorat Grec soit déçu de la politique économique du gouvernement, il ne souhaitait pas la tenue d'élections générales anticipées, qui pourrait selon eux instaurer un climat d'incertitude et mettre un frein à l'objectif que s'est fixé le pays, à savoir sortir de la crise dans un délai de 3 ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine veut des explications sur la nouvelle politique monétaire américaine
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique