100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.11.2010 13h23
La prochaine visite du président chinois ouvrira une nouvelle époque des relations sino-françaises (INTERVIEW)

La prochaine visite d'Etat du président chinois Hu Jintao en France, au cours duquel les dirigeants des deux pays échangeront leurs avis sur les relations bilatérales et des affaires internationales, ouvrirait une nouvelle époque des relations sino-française, a indiqué l' ambassadeur de la Chine en France Kong Quan.

"La Chine et la France sont tous les pays qui jouent une importance inégligeable sur la scène internationale. Par conséquent, les relations sino-françaises constituent aujourd'hui un des focus internationaux", a constaté M. Kong dans une interview accordée lundi à des journalistes chinois.

Lors de la prochaine visite du président Hu Jintao en France, le renforcement du partenariat stratégique global ainsi que la coopération bilatérale seront au centre des discussions des dirigeants, qui souhaitent faire avancer les relations bilatérales par des efforts concrets des deux parties.

Le général de Gaulle a décidé en 1964 d'établir des relations diplomatiques au niveau d'ambassadeur avec la République populaire de Chine, qui faisait face à l'époque à un blocus imposé par certains pays occidentaux, a rappelé M. Kong.

En 1997, la "Déclaration conjointe pour un partenariat global" a ouvert un nouveau chapitre des relations bilatérales.

En 2004, les dirigeants des deux pays ont signé une nouvelle déclaration conjointe en confirmant la volonté de construire un partenariat stratégique global sur les acquis de 1997.

Ces trois étapes clés ont témoigné au cours des 46 années écoulées le développement remarquable des relations sino- françaises, a fait remarquer l'ambassadeur.

Il a rappelé que la dernière visite d'Etat en France effectuée par le président Hu remonte à l'année 2004, à l'occasion du 40ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques.

"Pendant les six dernières années, de nouvelles caractéristiques ont surgi dans les relations bilatérales", a signalé l'ambassadeur.

Premièrement, avec les efforts des deux pays, la Chine et la France ont surmonté les difficultés qu'ils ont connues depuis deux ans dans les relations bilatérales et sont entrées dans une nouvelle période où la coopération bilatérale en matière de divers domaines s'est multipliée.

Deuxièmement, l'évolution mondiale de la conjoncture politique et économique accentue sur la necessité de communication régulière et de coordination étroite entre les deux pays.

Troisièmement, l'amitié personnelle entre les présidents chinois et français s'est approfondie. Le président Sarkozy envisage cette fois d'accueillir son homologue chinois à l' aéroport, ce qui démontre l'importance qu'il accorde à la visite de M. Hu et ses sentiments d'amitié pour le président chinois, a indiqué M. Kong.

Le développement des relations bilatérales a connu des hauts et des bas depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, pourtant, trois caractéristiques piliers de cette relation demeurent inchangées, selon l'ambassadeur.

La tradition d'amitié entre les deux peuples, la volonté ardente de deux pays de renforcer la coopération bilatérale ainsi que la confiance de maintenir leur amitié de longue date, la poursuite commune pour la multipolarisation des relations internationales, n'ont jamais changé même au moment difficile, a-t- il précisé.

Les divergences entraînées par de différents systèmes sociaux, de différents niveau du développement et de différentes cultures n' empêchent pas que les échanges et la coopération bilatéraux se multiplient et que le partenariat stratégique entre les deux pays se renforce, a souligné M. Kong.

Les dirigeants des deux pays sont convenus de renforcer leurs échanges et leur communication afin d'améliorer la compréhension et confiance mutuelle. Ils sont convaincus qu'en respectant les intérêts fontamentaux de leurs partenaires, les deux pays puissent intensifier davantage leurs relations dans le futur, ce qui bénéficierait aux deux peuples.

En ce qui concerne les relations commerciales, M. Kong a fait savoir que la coopération commerciale bilatérale avait connu un développement rapide et durable sur la base de bénifice mutuelle. Durant les dix dernières années, la croissance annuelle était de 18% en moyenne. Au cours du premier semestre de 2010, la croissance des échanges commerciaux entre les deux pays s'élève à 34,7%.

"Tous ces chiffres démontrent que les deux économies ont besoin l'une de l'autre et constituent des compléments l'une à l'autre", a indiqué l'ambssadeur chinois.

En vue d'élargir la coopération commerciale sino-française, les deux pays doivent non seulement poursuivre leur coopération dans les domaines traditionnels tels que l'aviation, l'énergie, le transport, mais aussi explorer de nouveaux secteurs dont la finance, la nouvelle énergie, de nouveau matériaux, la technologie du charbon propre et le développement durable. A part de cela, la coopération au niveau régional, provincial et municipal doit également être encouragée, a souligné M. Kong.

Sur la coopération bilatérale dans le cadre du G20, l' ambassadeur chinois a indiqué que la Chine et la France étaient deux membres importants du G20 qui maintenaient des coordinations de qualité dans le cadre du groupe. La Chine soutient depuis toujours la présidence française du G20 et souhaite, tout en coopérant avec la France, pouvoir donner l'impulsion à l' adaptation par des pays concernés des politiques macro-économiques stables et coordonnées, à la réforme du système monétaire international et au contrôle de l'instabilité excessive du prix des matières primaires, a souligné M. Kong. Tous ces sujets seront aussi abordés lors des prochaines rencontres entre les dirigeants des deux pays, a-t-il révélé.

L'ambassadeur de Chine s'est dit impressionné par l'enthousiame du président Sarkozy, du gouvernement français ainsi que du public français accordé à la prochaine visite de M. Hu.

La partie française souhaite que la visite du président Hu " ouverte une nouvelle page aux échanges amicaux entre les deux pays, aboutisse à l'amplification des coopérations bilatérales, surtout à une coopération plus étroite dans les affaires internationales sur les perspectives de la prochiane présidence tournante du G20 qu'assumera la France à la suite du sommet de Séoul", estime l'ambassadeur chinois.

Page spéciale : La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Le président chinois rencontre des officiers, appréciant leur travail en matière d'armement
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?