100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.10.2010 13h43
La CE appelle à une meilleure protection des victimes de la traite des êtres humains

La membre de la Commission européenne (CE) chargée des affaires intérieures, Cecilia Malmström, a déclaré lundi que la lutte contre la traite des êtres humains était "une priorité absolue" et qu'on devait prendre toutes les mesures disponibles pour renforcer les actions préventives et répressives et la protection des victimes.

"On estime à plusieurs centaines de milliers le nombre annuel de victimes de la traite des êtres humains se trouvant sur le territoire de l'Union ou y pénétrant illégalement, alors que quelques centaines d'entre elles seulement bénéficient d'une assistance ; nous ne saurions accepter cet état de fait", a dit Mme Malmström dans une déclaration.

Mme Malmström a indiqué : "La traite des êtres humains, qu'il s'agisse de travail forcé ou d'exploitation sexuelle, est un crime odieux qui doit être appelé par son nom : l'esclavage moderne. La lutte contre ce phénomène est pour moi une priorité absolue et nous devons actionner tous les leviers dont nous disposons pour renforcer les actions préventives et répressives de même que la protection des victimes."

Dans la déclaration, la CE s'est dite être résolument engagée dans la lutte contre la traite des êtres humains, comme en atteste sa proposition de nouvelle directive, présentée en mars 2010. En plus d'harmoniser le droit pénal matériel, la nouvelle proposition permet d'améliorer la protection et l'assistance apportées aux victimes et renforce la prévention.

L'assistance prêtée aux victimes est essentielle, non seulement pour aider les victimes elles-mêmes, mais pour empêcher que les mêmes filières de trafiquants s'en prennent à d'autres personnes, a ajouté la CE.

La journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains est fixée au 18 octobre de chaque année. La première a eu lieu en 2007. À l'occasion de cette quatrième édition, la présidence belge de l'Union européenne organise une conférence de haut niveau intitulée "Vers une approche multidisciplinaire de la prévention de faits de traite des êtres humains, des poursuites des auteurs et de la protection des victimes", qui a réuni des représentants de la classe politique, des services publics et de la société civile de tous les pays de l'Union.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un test d'évaluation de la culture américaine (USCAT) va être introduit en Chine
La Chine accorde l'importance au rôle positif de la religion dans la promotion de l'harmonie sociale
Le prix Nobel de la paix induit en erreur
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »