100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.10.2010 08h05
Chili : quatre des 33 mineurs bloqués remontés à la surface (PAPIER GENERAL)

Le Bolivien Carlos Mamani a été remonté tôt mercredi matin de la mine de San José, c'est le quatrième des 33 mineurs bloqués depuis plus de deux mois à avoir été sorti.

Carlos Mamani était le seul mineur non chilien bloqué dans la mine de San José. Il avait commencé à travailler dans la mine cinq jours seulement avant de se retrouver pris au piège suite à un éboulement le 5 août.

Peu avant lui, le mineur Juan Illanes est le troisième à être secouru.

Florencio Avalos, 31 ans, est le premier mineur à avoir été ramené à la surface après avoir passé 69 jours à 700 mètres sous terre.

Avalos a été accueilli par son fils, son père et sa femme, ainsi que par le président chilien Sebastian Pinera et des centaines de personnes venues assister à cet événement historique. Avant sa sortie de la mine, personne dans l'histoire n'avait été sauvé après avoir passé autant de temps bloqué sous terre.

Dans un tonnerre d'applaudissements, d'acclamations de sirènes, et sous les projecteurs des caméras, Avalos est sorti de la capsule, une nacelle en acier de 54 cm de diamètre et de 4 mètres de haut, treuillée à travers un puits de 622 mètres de profondeur.

Il a immédiatement serré son fils Bairo de sept ans dans ses bras, puis son épouse, et le président chilien Sebastian Pinera.

Il a ensuite été rapidement transféré vers un hôpital de campagne installé sur place pour se soumettre à des examens médicaux.

Ce premier mineur secouru a été suivi par son compagnon Mario Sepulveda.

Lorsqu'il a atteint la surface, Mario Sepulveda a été accueilli par la même vague d'applaudissements des personnes présentes aux abords de la sortie du puits entonnant sans cesse "Chili, Chili".

La phase ultime de l'opération de secours aux 33 mineurs bloqués a commencé mardi soir. Les mineurs restants seront remontés à la surface un à un et l'ensemble du processus durera probablement plus de 30 heures.

"L'opération de secours ne prendra pas fin tant que tous les mineurs ne seront pas sauvés", a déclaré le président chilien au moment où la nacelle est redescendue pour sauver le deuxième mineur.

"Espérons que l'esprit de ces mineurs restera avec nous pour toujours (...). Ce pays est capable de grandes choses", a-t-il ajouté.

Le dernier mineur à être sauvé sera le chef d'équipe Luis Urzua.

La mine de San José se situe près de la ville de Copiapo, à 800 km au nord de Santiago, capitale du pays. Les 33 mineurs, bloqués dans la mine depuis le 5 août, avaient été confirmés vivants le 22 août. A l'époque, la durée de l'opération de secours avait été estimée à quatre mois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine critique l'inspection aérienne des législateurs japonais sur les îles Diaoyu
Open de Chine 2010 :Djokovic remporte le titre de champion en simple
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?