100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.10.2010 16h51
La Chine poursuivra la réforme du mécanisme du taux de change du yuan (responsable chinois)

La Chine continuera à réformer le mécanisme d'élaboration du taux de change du yuan (RMB), la monnaie chinoise, mais une hausse brutale de la devise chinoise serait préjudiciable à l'économie nationale, a déclaré un haut responsable de la banque centrale de la Chine, jeudi à Washington.

"Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a déclaré récemment qu'une appréciation brutale du yuan provoquerait des troubles sociaux et de graves problèmes de chômage", a affirmé Yi Gang, vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBOC), lors d'un séminaire jeudi, organisé dans le cadre des réunions annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

Malgré la dépréciation de certaines devises face au dollar américain durant la crise financière, la Chine a gardé sa monnaie relativement stable, ce qui a contribué de manière importante au redressement économique mondial, a noté le responsable chinois.

La Chine a annoncé en juin dernier la poursuite de la réforme du dispositif d'élaboration du taux de change du yuan pour augmenter sa flexibilité.

M. Yi a noté que les entreprises chinoises n'étaient encore positionnées, pour la plupart d'entre elles, que sur les premiers maillons de la chaîne industrielle mondiale. La Chine est excédentaire dans le commerce de marchandises, mais déficitaire dans le commerce de services, selon lui.

Le pays a approfondi la réforme du mécanisme du taux de change du yuan en juillet 2005, et depuis, le yuan s'est apprécié de 22% contre le dollar américain. Pourtant, durant cette période, l'excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis a augmenté de manière importante, a-t-il noté, l'appréciation du yuan ne peut donc pas aider les Etats-Unis à régler le problème de l'excédent commercial.

"Nous avons des excédents dans le commerce avec les Etats-Unis et l'Union européenne, mais avons connu des déficits dans le commerce avec la Corée du Sud, le Japon et les pays de l'Association des nations de l'Asie du sud-est. Tout cela ne montre-t-il pas qu'il s'agit plutôt d'un problème structurel que d'une simple question de taux de change ?", a déclaré récemment le Premier ministre chinois à Bruxelles.

La Chine a fait des efforts importants ces dernières années pour investir dans le système de sécurité sociale, les infrastructures, le processus d'urbanisation, la protection de l'environnement, en vue de stimuler la consommation domestique, la restructuration industrielle et la demande intérieure, a ajouté le spécialiste chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts