100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.10.2010 10h09
Wen Jiabao invite l'UE à ne pas joindre ceux qui pressent la Chine d'appéricier le RMB

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a invité mercredi les dirigeants politiques et économiques européens à ne pas joindre les "choeurs" qui pressent la Chine à apprécier sa monnaie Renminbi (RMB).

S'exprimant au 6e Sommet d'affaires Chine-UE à Bruxelles, M. Wen a expliqué que l'excédent commercial chinois est expliqué par les structures spécifiques des économies du commerce internationale, non par le taux de change du RMB.

Les appréciations précédentes du RMB "n'ont pas provoqué de changement dans la tendance" de l'éxcédent commercial chinois, a indiqué M. Wen, ajoutant que la Chine avait continué à enregistrer des excédents commerciaux après qu'elle eut lancé la réforme de taux de change en 1994 bien que le RMB ait été apprécié de 55% depuis lors.

La Chine a continué à enregistrer des excédents commerciaux vis- à-vis des Etats-Unis après qu'elle eut procédé à une seconde réforme de taux de change en 2005, ce qui a permis une appréciation de 22% face au dollar américain depuis lors, a fait remarquer M. Wen.

"Le problème commercial ne doit pas être politisé. C'est un problème de structure", a-t-il déclaré.

Les entreprises chinoises restent pour la plupart à la côté basse de la chaîne industrielle mondiale. Si le commerce chinois est bénéficiaire pour les produits mais déficitaire dans le secteur des serivces. La Chine bénéficie d'excédents par rapport aux Etats-Unis et à l'Union européenne mais de déficits face à la Corée du Sud, au Japon et aux pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), a souligné M. Wen.

"Nous ne cherchons jamais d'excédent commercial. Nous cherchons un commerce équilibré et durable", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre chinois a appelé les dirigeants européens à chercher, auprès du dollar américain, une explication sur les fluctuations récentes du taux de change de l'euro.

Il a souligné que le monde ne pourrait pas tirer profit d'une appréciation du RMB de 20% à 40% -- comme l'exigent les Etats-Unis -- car cela porterait atteinte à l'économie chinoise, qui a contribué environ à la moitié de la croissance économique mondiale l'an dernier.

Selon M. Wen, le gouvernement chinois va continuer la réforme de taux de change et rendre plus souple le taux de change du RMB.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois avance une proposition sur la coopération Asie-Europe
Départ d'un conseiller d'Etat chinois pour la Russie afin d'assister à une conférence internationale sur la sécurité
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?