100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.10.2010 09h48
La Chine et la Grèce désirent approfondir leur partenariat stratégique

La Chine et la Grèce ont exprimé leur volonté de renforcer leur coopération dans divers domaines en vue d'approfondir leur partenariat stratégique, aux termes d'une déclaration commune publiées samedi à l'occasion de la visite du Premier ministre chinois Wen Jiabao.

Les deux pays se sont engagés à continuer l'échane de visites fréquentes entre dirigeants des deux pays et à renforcer la confiance politique mutuelle.

"Le gouvernement grec respecte l'intégrité territoriale de la Chine, réaffirme son attachement à la politique d'une Chine et soutient le développement des relations à travers le détroit de Taïwan et la réunification de la Chine", indique la déclaration.

Les deux parties ont convenu de promouvoir le développement du partenariat stratégique global entre la Chine et l'Union européenne (UE).

La Grèce va continuer à jouer un rôle positif dans les discussions au sein de l'UE sur la reconnaissance du statut d'économie de marché de la Chine, pays ayant réalisé des progrès substantiels dans ce domaine dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), selon la déclaration.

Aux termes de la déclaration, les deux pays souhaitent voir une solution juste, durable et faisable au problème de Chypre sur la base des résolutions de l'ONU, et soutiennent la médiation du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

La Grèce est prêt à coopérer avec la Chine dans la lutte contre la piraterie et la protection du transport maritime international, dit la déclaration. Les deux pays sont d'accord pour explorer la possibilité de signer un mémorandum de compréhension sur ce problème.

Les deux gouvernements se sont déclarés prêts à promouvoir le dialgoue et la coopération dans la lutte contre le changement climatique pour que la conférence de l'ONU sur le changement climatique à Cancun au Mexique aboutisse à des résultats positifs.

Les deux parties ont convenu que la crise financière internationale n'a pas changé la tendance du développement économique mondial à long terme. L'économie mondiale se redresse progressivement mais reste incertaine.

"Il est nécessaire pour les pays du monde entier de renforcer la coordination dans leurs politiques macroéconomiques en faveur du redressement de l'économie mondiale", indique la déclaration commune.

Selon la déclaration, la Grèce apprécie hautement la contribution de la Chine, par sa croissance économique robuste, aux efforts de la communauté internationale contre la crise financière, et la Chine soutient la Grèce dans sa réforme structurelle et ses efforts pour réduire son déficit fiscal et améliorer la compétitivité.

La Chine salue l'assistance que l'UE et le Fonds monétaire international (FMI) a apportée à la Grèce, et est prête à aider la Grèce à sortir de récession.

Les deux pays vont renforcer leur coopération maritime et promouvoir un développement équilibré de leurs échanges commerciaux. La Chine encourage ses entreprises à importer davantage de produits grecs, dit la déclaration.

Les deux parties se sont également engagées à élargir leur coopération dans le service des transports, l'information, les télécommunications, la construction des infrastructures, les nouvelles énergies, le traitement des produits agricoles, et le tourisme.

Les autorités de l'aviation sino-grecque chercheront à reprendre les vols directs entre les deux pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre le roi du Cambodge
La Chine prête à travailler avec la nouvelle direction du parti au pouvoir de la RPDC
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?