100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.10.2010 09h31
Le Premier ministre chinois s'engage à soutenir l'euro et à élargir la coopération avec l'UE

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a promis dimanche, dans un discours prononcé devant les députés grecs, de soutenir un euro stable et de renforcer la coopération avec l'Union européenne (UE).

"La Chine ne réduira pas les bons en euro qu'elle détient et soutient un euro stable", a déclaré M. Wen qui effectue une visite de trois jours en Grèce depuis samedi.

Il a rappelé que la Chine et l'UE avaient signé une série de contrats de commerce et d'investissements pour aider l'Europe à surmonter ses difficultés financières.

M. Wen a fait remarquer que depuis l'éclatement de la crise financière mondiale, plusieurs dirigeants chinois avaient visité l'Europe, ce qui montre que la Chine accorde une grande importance à ses relations avec l'UE.

Il a rappelé que le gouvernement chinois avait annoncé à plusieurs reprises son ferme soutien aux mesures adoptées par l'UE et le Fonds monétaire international (FMI) après que certains pays européens souffrent de crise de dettes.

"La Chine est sincère pour renforcer la coopération avec l'Europe et nous sommes confiants sur les perspectives de notre coopération", a indiqué M. Wen.

Grâce aux efforts conjoints, le commerce entre la Chine et l'UE a dépassé le niveau avant la crise, a-t-il souligné.

"La Chine est déterminée à développer les relations Chine-UE. Ce n'est pas de l'opportunisme mais une politique stratégique à long terme", a affirmé le Premier ministre chinois.

M. Wen a profité de cette occasion pour exhorter l'UE à reconnaître le statut d'économie de marché de la Chine le plus tôt possible, à réduireles restrictions sur les exportations de hautes technologies vers la Chine et à rejeter le protectionnisme commercial.

Selon lui, la Chine est un large marché pour les capitaux, les produits, les technologies et les brevets de l'Europe et des milliers d'entreprises européennes ont gagné d'importants bénéfices en Chine.

Dans son discours, M. Wen a aussi souligné que la Chine demeure un pays en développement malgré d'énormes changements qu'elle a connus au cours des trois dernières decennies.

Bien que la Chine soit dans les premiers rangs du monde au niveau du PIB et du commerce extérieur, "la réalité fondamentale sur la Chine -- un pays très peuplé avec une faible base économique et un développement irrégulier - n'a pas changé", a-t- il souligné.

Le PIB par habitant de la Chine est seulement un huitième de celui de la Grèce, le nombre des pauvres en Chine est trois fois plus élevé que la population grecque, et la campagne et la région intérieure restent sous-développées, a expliqué M. Wen.

Il a ajouté que la Chine a besoin d'un environnement extérieur pacifique et stable et d'une coopération plus étroite avec les autres pays pays.

M. Wen a déclaré que la Chine voulait intensifier sa coopération avec la Grèce et l'aider à surmonter ses difficultés actuelles.

Les deux pays ont signé 20 accords de coopération et d'affaires depuis le début de l'année, a-t-il rappelé, ajoutant que les exportations grecques vers la Chine dans les premiers six mois de l'année ont doublé par rapport à la même période de 2009.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts