100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.10.2010 14h31
Le PM chinois fait une proposition en cinq points sur les relations entre la Chine et la Grèce

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a présenté samedi une proposition en cinq points visant à renforcer les relations entre la Chine et la Grèce lors de sa rencontre avec son homologue grec Georges Papandréou, affirmant que la Chine est disposée à oeuvrer avec la Grèce pour combattre la crise financière persistante.

M. Wen est arrivé samedi à Athènes, entamant une visite officielle de trois jours en Grèce, la première du genre effectuée par un Premier ministre chinois depuis 24 ans.

M. Papandréou a organisé une grande cérémonie d'accueil en l'honneur de M. Wen lors de son arrivée.

Les deux pays sont des grandes civilisations de l'histoire de l'humanité et les peuples des deux pays ont toujours entretenu une amitié réciproque, a déclaré M. Wen. La relation entre les deux pays a toujours été nourrie d'un soutien mutuel, d'une entraide et d'une confiance politique mutuelle solide.

"Actuellement, la Grèce lutte activement contre l'impact provoqué par la crise de la dette souveraine et connaît des temps difficiles", a indiqué M. Wen lors de son entretien avec M. Papandréou.

"La Chine va travailler avec la Grèce pour relever divers défis et approfondir le partenariat stratégique global sino-grec", a-t-il ajouté.

La Chine a acheté et détient des bons du Trésor grec et va continuer à "adopter une attitude positive pour participer à l'achat de nouveaux bons grecs", a indiqué M. Wen, ajoutant que cette démarche est pour la Chine une mesure visant à aider ce pays touché par la crise de la dette souveraine.

Le Premier ministre chinois a présenté une proposition en cinq points pour le développement futur des relations sino-grecques concernant la coopération dans les domaines du transport maritime, du commerce et de l'investissement.

Il a également indiqué que la Chine envisage d'établir un fonds spécial sur la coopération maritime sino-grecque, avec un apport initial de 5 milliards de dollars américains, afin de promouvoir la coopération concernant le transport maritime entre les deux pays.

Il a ajouté que la Chine va également aider la Grèce à faire du Port du Pirée, plus grand port grec situé dans le sud-est du pays, une plateforme pour la distribution des exportations chinoises en Europe.

M. Wen s'est dit convaincu que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays peut doubler pour atteindre l'objectif de 8 milliards de dollars dans cinq ans, ajoutant que la Chine entend accroître ses importations en provenance de Grèce.

La Chine encourage ses entreprises à investir en Grèce et invite également les entreprises grecques à explorer le marché chinois, a poursuivi M. Wen, qui a déclaré espérer que les deux pays accorderont des facilités à leurs entreprises en termes d'investissements mutuels.

Il a également exhorté les deux pays à multiplier les échanges dans les domaines de la culture et des sciences humaines pour renforcer la compréhension mutuelle, non seulement entre la Chine et la Grèce, mais également entre la Chine et l'Europe.

M. Wen Jiabao a invité les deux parties à coopérer étroitement dans les organismes internationaux, dont les Nations Unies, et à promouvoir conjointement la réforme du système financier international.

La Grèce va faire des efforts conjoints avec la Chine pour élever les relations bilatérales sino-grecques à un nouveau palier, a déclaré M. Papandréou.

Il a félicité M. Wen, au nom du gouvernement grec et du peuple grec, pour le 61e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine, et l'a remercié pour sa "visite historique" à un moment où l'Europe connaît un grand nombre de difficultés.

Selon M. Papandréou, la visite de M. Wen devrait aider la Grèce à surmonter ses difficultés et faire avancer la coopération bilatérale. En aidant la Grèce, la Chine soutient l'Europe dans son ensemble, a-t-il indiqué.

Lors de leur entretien, les deux dirigeants ont eu des échanges amicaux, francs et pragmatiques sur les dossiers concernant les relations bilatérales et les relations entre la Chine et l'Union européenne (UE), ainsi que sur les affaires internationales, et ont pu établir de nombreux consensus.

Les deux parties ont publié une déclaration conjointe sur l'approfondissement de leur partenariat stratégique global.

A l'issue de leur entretien, MM. Wen et Papandréou ont participé à une cérémonie de signature de 13 accords bilatéraux, qui couvrent les domaines du transport maritime, des crédits, des télécommunications, des exportations et des échanges culturels.

Les deux dirigeants se sont également rendus au Port du Pirée où des entreprises chinoises et grecques travaillent ensemble dans le cadre de vastes programmes de coopération.

Après la Grèce, M. Wen poursuivra sa tournée européenne qui le conduira jusqu'au 9 octobre en Belgique, en Italie et en Turquie. Du 4 au 6 octobre, il participera au 8e Sommet Asie-Europe (ASEM) et au 13e sommet Chine-UE à Bruxelles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts