100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.09.2010 09h14
La Chine n'a jamais eu pour objectif l'excédent commercial (PM chinois)

La Chine n'a jamais eu pour objectif l'excédent commercial, a affirmé mercredi à New York le Premier ministre chinois Wen Jiabao, soulignant que cet excédent ne pouvait pas être tenu pour responsable du taux de chômage élevé aux Etats-Unis.

Les intérêts de la Chine et des Etats-Unis ne se limitent pas au commerce de marchandises, mais ils incluent aussi les investissements bilatéraux, les services et la coopération économique dans d'autres domaines, a-t-il indiqué dans un discours prononcé lors d'un banquet organisé par des associations amicales américaines à New York.

La Chine n'a bénéficié d'un excédent commercial continu qu'à partir de 1994, et dans la majorité des cas, l'excédent commercial correspondait à moins de 3% du produit intérieur brut (PIB), a-t-il rappelé.

La Chine a commencé très tôt à promouvoir la demande interne et à accroître les importations afin de résoudre ce problème et elle a récemment mis en oeuvre un programme de relance sans précédent pour encourager la demande interne, a-t-il souligné.

L'excédent commercial chinois qui avait diminué de 34% en 2009 par rapport à 2008, a reculé de 42,5% durant le premier semestre de 2010 par rapport à la même période de l'année dernière, a indiqué M. Wen, ajoutant qu'il représentait actuellement 2,2% du PIB, un niveau raisonnable au regard des critères mondiaux.

Ces dernières décennies, l'excédent commercial chinois provient essentiellement du commerce de produits manufacturés et des entreprises étrangères, y compris des compagnies américaines, qui sont les principales bénéficiaires de l'essor des exportations chinoises, a expliqué le Premier ministre.

Le taux du chômage élevé à l'heure actuelle aux Etats-Unis ne résulte pas de l'excédent commercial chinois, a affirmé M. Wen, car la majorité des articles chinois exportés vers les Etats-Unis sont des produits requérant une forte main-d'oeuvre ou à faible valeur ajoutée, dont plusieurs ne sont plus fabriqués par les entreprises américaines.

Pour résoudre le déséquilibre commercial sino-américain, les deux pays doivent conjuguer leurs efforts et réfléchir au problème dans un contexte global et multilatéral, a-t-il ajouté.

La Chine continuera à accroître les importations américaines. Dans le même temps, les Etats-Unis devraient reconnaître le statut chinois de l'économie de marché et assouplir le contrôle sur les exportations vers la Chine afin de promouvoir le libre-échange, a indiqué M. Wen.

Il a fait remarquer qu'il existait environ 60.000 projets d'investissements américains en Chine. En 2008, les entreprises américaines en Chine ont réalisé des chiffres d'affaires d'un montant total de 146,7 milliards de dollars, des exportations à hauteur de 72,2 milliards de dollars et des profits nets de près de 8 milliards de dollars.

Par ailleurs, la Chine est actuellement l'un des plus gros détenteurs de bons du trésor américains et les investissements chinois aux Etats-Unis croissent rapidement, a conclu M. Wen.



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts