100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.08.2010 08h26
Air France envisage de rouvrir la ligne Paris-Tripoli (presse)

Le transporteur français Air France envisage de rouvrir la ligne Paris-Tripoli, interrompue il y a 21 ans après l'attentat contre un avion de la compagnie aérienne française UTA, attribué à la Libye, a rapporté lundi le quotidien français La Tribune.

Air France, qui avait racheté la compagnie UTA en 1990, étudie "très sérieusement" l'ouverture de la ligne Paris-Tripoli, a révélé le journal économique, citant un proche du dossier. "Le processus d'ouverture de la ligne est lancé."

"Tripoli fait partie des destinations potentielles qui intéressent Air France. On étudie en permanence la possibilité d'ouvrir la ligne (Paris-Tripoli), on suit l'évolution des échanges et du trafic entre les deux pays", a déclaré à Xinhua une responsable des services de la communication de la compagnie aérienne française. Mais elle n'a voulu pas donner plus de détails.

Selon La Tribune, certains syndicats de pilotes "ne se seraient pas opposés au projet", "contrairement aux fois précédentes quand la direction nourrissait le même projet" en 2007 et au début de 2010.

La décision définitive sera prise à l'issue d'une "mission sûreté", menée par le pilote d'Eric Schramm, directeur général adjoint des opérations aériennes et membre du comité exécutif d'Air France, a poursuivi le quotidien français.

"Si cette mission est concluante, Air France assurerait la ligne Paris-Tripoli en Airbus A320 à raison de trois ou quatre vols par semaine (...) avec un avion et du personnel Air France et non par le biais d'une filiale ou d'une compagnie franchisée", a précisé le journal économique.

"En raison notamment de la clientèle professionnelle provenant de l'industrie pétrolière, la ligne Paris-Tripoli pourrait être à l'équilibre économique dès la première année d'exploitation, ce qui est très rare dans le secteur", a prévu une source d'Air France citée par La Tribune.

Le transporteur français rejoindrait, dans ce cas-là, les grandes compagnies occidentales déjà présentes en Libye comme Lufthansa, British Airways et même KLM, l'autre filiale d'Air France, qui avaient repris leurs vols vers Tripoli, suite à la levée en 2003 de l'embargo contre la Libye.

Le 19 septembre 1989, un avion DC10 de la compagnie UTA, assurant la liaison entre Brazzaville (Congo) et Paris via N'Djaména (Tchad), avait été ciblé par un attentat, qui avait fait 170 morts, dont 54 Français.

Paris et Tripoli, dont les liens avaient été ensuite gelés, avaient signé en 2004 signé un accord sur l'indemnisation des familles des victimes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Jia Qinglin appelle les habitants du Xinjiang à lutter contre l'extrémisme, le séparatisme et le terrorisme
Li Keqiang demande la mise en oeuvre du plan de construction de logements abordables
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles