100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.07.2010 12h54
Le nouveau mécanisme d'échanges parlementaires de haut niveau " fera date" dans les relations franco-chinoises, déclare Accoyer

Le président de l'Assemblée nationale française Bernard Accoyer juge que le lancement de la Grande commission Chine-France, mécanisme d'échanges parlemenataires réguliers de haut niveau, " fera date" dans les relations bilatérales.

" Ce jour où se réunit pour la première fois la Grande commission France-Chine fera date dans les relations entre nos deux assemblées, dans les relations entre nos deux pays. Il marquera le point de départ d'un nouvel approfondissement de nos relations d'amitié et de coopération ", a indiqué M. Accoyer à l'issue de la première réunion de la Grande commission tenue jeudi à Paris.

M. Accoyer, ainsi que le président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale de Chine(APN, Parlement chinois) Wu Bangguo, qui est actuellement en visite en France, ont inauguré ensemble jeudi à l'Assemblée nationale française le nouveau mécanisme.

Ce mécanisme, conçu antérieurement par les deux parties et formulé par la signature à Beijing l'année dernière d'un mémoramdum d'entente, vise à "renforcer le dialogue et les échanges", à "élargir la coopération dans tous les domaines" et à " jouer un rôle constructif face aux défis planétaires "par la tenue des sessions annuelles auxquelles participent de hauts responsables parlementaires de deux côtés.

Avec le lancement de la Grande commission, "nous pouvons nous féliciter d'avoir forgé (...) un outil de travail que nous allons mettre au service du dialogue" entre la France et la Chine, dont le rôle "dans l'activité économique de la planète est devenu incontournable et sa place sur l'échiquier politique international est en train de s'ajuster à sa nouvelle puissance économique", a fait remarquer M. Accoyer, ajoutant qu'une mondialisation sans la Chine serait " vide de sens ".

Le chef de la législature chinoise est arrivé mercredi à Paris pour une visite de sept jours en France. Avant de s'être entretenu avec M. Accoyer, il a rencontré le Premier ministre français François Fillon et le président du Sénat Gérard Larcher. M. Wu doit également rencontrer vendredi le président français Nicolas Sarkozy.

Le séjour de M. Wu en France est le première étape de sa tournée en Europe, qui doit l'amener ensuite en Serbie et en Suisse.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine