100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.06.2010 12h56
Un régime de change plus flexible constitue une stratégie à long terme de la Chine (académicien chinois) (INTERVIEW)

Instaurer un mécanisme de taux de change plus flexible en faveur du renminbi (RMB, monnaie chinoise) constitue une politique économique de base pour la Chine, a souligné mardi Yu Yongding, économiste chinois et ancien conseiller de la Banque centrale de Chine, dans une interview accordée à Xinhua.

Stratégie à long terme

"La réindexation du yuan sur le dollar est temporaire, et ce pendant la crise financière mondiale", a déclaré M. Yu, membre de l'Académie chinoise des sciences sociales (CASS), observant que la réévaluation de la monnaie chinoise est une tendance inévitable, vu la situation économique à l'intérieur comme à l'extérieur de la Chine.

"Une réforme vers un taux de change flottant en fonction de la demande et de l'offre sur le marché est une stratégie à long terme de la Chine. Il n'est pas une politique à court terme, ni une réaction à la pression extérieure", a souligné M. Yu, faisant allusion à l'interprétation selon laquelle la Chine a cédé du terrain sous la pression des Américains à la veille du sommet du G20 à Toronto, au Canada.

Compte tenu de la situation économique actuelle à l'intérieur comme à l'extérieur de la Chine, il est très probable que le RMB serait réévalué par rapport au dollar, a indiqué M. Yu, notant toutefois que la Chine se référerait à un panier de devises, et que la dévaluation du RMB vis-à-vis du dollar pourrait avoir lieu ainsi parfois. "Il y a un double sens de fluctuation", a fait remarquer l'ancien membre du comité de politique monétaire de la Banque populaire de Chine (banque centrale).

"Ce changement se conforme à l'intérêt à long terme de la Chine, mais je ne m'attends pas à un grand saut du taux de change du RMB", a-t-il souligné, en marge d'une conférence sur la Chine et l'Europe à Paris.

Coopératin financière sino-européenne

Selon l'académicien chinois, des pays européens, en particulier la France et l'Allemagne, ont des positions communes avec la Chine sur la réforme financière internationale.

"Etablir un nouveau système monétaire international juste et stable, et minimiser l'impact du dollar américain sur les marchés internationaux, la France et la Chine ont de nombreux points de vue communs", a déclaré M. Yu.

La fluctuation du dollar est étroitement liée à la politique intérieure des Etats-Unis, et celle-ci aura une influence sur d'autres économies à travers la fluctuation de la première devise de réserve internationale, a relevé l'économiste chinois.

"Nous pouvons prendre en considération une coopéraiton monétaire régionale. Il s'agit d'un des moyens de limiter l'influence du dollar sur l'économie mondiale", a observé M. Yu.

L'impact limité de la crise de dette européenne sur la Chine

"La crise de la dette souveraine en Europe n'est pas aussi grave que nous l'avons imaginée, ni aussi grave que les médias occidentaux l'ont décrite", a dit le Dr Yu, tirant les conclusions de sa visite en Europe. "Mais il est difficile pour nous de prédire l'évolution de la crise dans l'avenir."

Grâce au soutien ferme de l'Allemagne et de la France, la zone euro a pu mettre en place un mécanisme de stabilisation, et la situation se stabilise, a observé l'académicien chinois, rappelant que tant que les gouvernements européens ont une capacité de répondre à la crise, les spéculateurs renonceront à leurs activités sur les marchés.

Evoquant l'impact négatif de cette crise sur la Chine, M. Yu a affirmé que l'effet était très limité et contrôlable.

Selon lui, la Chine n'est pas pessimiste vis-à-vis de l'économie européenne. "Il est important de noter que la Chine est très favorable à l'intégration de l'Europe. La Chine est disposée à fournir une assistance à la stabilité de l'Europe et de l'euro", a ajouté Yu Yongding.

"S'il y a une demande, et il y a un schéma propre permettant de garantir la sécurité de nos actifs, la Chine s'apprête à aider l'Europe en vue d'une stabilité de la région et de sa monnaie", a dit M. Yu.

Par LI Ming

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va modifier sa loi pour protéger les informateurs en matière de corruption
Chine/France : renforcement de la coopération parlementaire
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises