100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.06.2010 12h57
Cameroun : 10 corps et l'épave de l'avion disparu retrouvés au Congo, les recherches se poursuivent (PAPIER GENERAL)

Dix corps et l'épave de l'aéronef disparu samedi alors qu'il reliait Yaoundé au Cameroun et Yangadou dans le Nord-ouest du Congo ont été retrouvés lundi, a annoncé le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary, précisant que les recherches se poursuivent pour tenter de repérer la boîte noire de l'appareil.

"Comme vous pouvez vous en douter, cette rencontre a trait à la tragédie qui s'est produite samedi et que j'ai porté à votre connaissance hier [dimanche] (..) Malheureusement, je suis au regret de vous dire qu'on a enfin localisé l'épave de l'avion. L' avion s'est effectivement écrasé dans le territoire congolais", a déclaré le ministre lors d'un point de presse lundi soir à son cabinet à Yaoundé.

Le lieu de l'accident se trouve à une dizaine de km de la frontière avec le Cameroun, a-t-il précisé.

"A l'heure où je vous parle, l'épave est donc identifiée. On a déjà commencé à récupérer les corps, on a commencé à procéder à l' identification des corps. Dans de telles circonstances, il y a plusieurs étapes. La première consiste naturellement à se rassurer s'il y a des survivants", a affirmé le ministre camerounais.

"Alors, est-ce qu'il y a des survivants ? Est-ce qu'il n'y a pas de survivants ? Comme je le disais tout à l'heure, on a déjà récupéré quelques corps. Le nombre varie entre 9 à 10. J'avais déclaré qu'il y avait dans l'avion 11 personnes. Il est préférable, aussi longtemps qu'on n'aura pas identifié les 11 corps, toujours de faire une déclaration avec des réserves. Toujours est-il qu'il y a une petite part d'incertitude", a dit le ministre Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement camerounais.

De type CASA C212, immatriculé TNAFA et exploité par la compagnie congolaise Aéro Services, l'aéronef disparu transportait à son bord une délégation de la multinationale Sundance Resources Limited, actionnaire majoritaire (90%) de la compagnie locale Cam Iron agréée par les autorités camerounaises à exploiter un important gisement de fer à Mbalam, dans l'est du pays.

Parti de Yaoundé samedi à 09h13 locales (08h13 GMT), l'avion devait atterrir à Yangadou où Cam Iron et ses partenaires australiens disposent d'un projet similaire à 10h20 locales (09h20 GMT), à en croire le ministre de la Communication dans une déclaration publiée dimanche après-midi dans la capitale camerounaise.

A bord de l'appareil, 11 personnes dont 2 membres d'équipage et 9 passagers parmi lesquels 6 Australiens, 2 Français, 2 Britanniques et 1 Américain. Il s'agit d'une délégation des responsables de Sundance Resources Limied, parmi lesquels le président du directoire Geoff Wedlock et le directeur général Dom Lewis. Ils avaient pris la veille à une session ordinaire du Conseil d'administration de Cam Iron à Yaoundé.

Jeudi, ils avaient rencontré le ministre camerounais des Mines, de l'Industrie et du Développement technologique, Badel Ndanga Ndinga, avec qui ils devaient entamer lundi les négociations sur la convention minière qui ouvre la voie à la véritable mise en chantier du projet. D'où la consternation dans ce ministère.

Selon des sources concordantes, la délégation devait par ailleurs être reçue par le président camerounais Paul Biya.

Les autorités camerounaises sont d'autant affectées par cette tragédie que c'est l'un programme structurants sur lesquels le gouvernement mise pour le développement de l'économie nationale de ce pays ayant franchi en avril 2006 le point d'achèvement de l' Initiative en faveur des pays pauvres et très endettés (PPTE) de la Banque mondiale et où le taux de pauvreté tourne autour de 40% pour une population évaluée à 19,4 millions d'habitants.

Estimé à 800 millions de tonnes de fer riche et 1,2 million de fer pauvre, le projet de fer de Mbalam est classé, de par son importance, 4e au monde et 2e en Afrique. Il prévoit la construction, mis à part une mine, d'un port en eaux profondes à Kribi, ville balnéaire du Sud du Cameroun, et d'un chemin de fer de près de 500 km entre Mbalam et cette cité pour l'évacuation du minerai vers le marché international.

Le début du chantier est prévu d'ici 2011. Il devrait permettre d'extraire 35 millions de tonnes de fer par pendant au moins 20 ans, contre 3,3 milliards de dollars US d'investissements, selon les chiffres officiels.

Le ministre de la Communication a plaidé pour que, malgré la disparition tragique des dirigeants de Sundance Resources Limited, le projet se poursuive. Un peu plus tôt dans la journée, il avait fait savoir à Xinhua que les recherches pour localiser le lieu de l'accident de l'aéronef allaient prendre du temps et de gros temps.

L'accès sur le site, a-t-il dit, "est extrêmement difficile. C' est une zone de forêt dense". Associant les trois pays voisins, les recherches ont mobilisé dans un premier temps trois avions militaires dont un Hercule C130 d'une large autonomie de vol et volant à très basse altitude, un Piper PA22 et un Dormier, un autre avion du Congo et un hélicoptère du Gabon, a expliqué le ministre.

"Ce matin, le ministre de la Défense m'a confirmé qu'on a dépêché deux autres hélicoptères de l'armée. J'ai même appris par la suite que la France a également mis à contribution des équipements pour aider le Cameroun et le Congo qui sont donc concernés par cette tragédie à pouvoir localier l'épave", a-t-il révélé lors du point de presse.

Le ministre Tchiroma Bakary n'a pu du reste préciser si l'épave de l'aéronef et les 10 corps ont été découverts par les équipes de recherches aéroportées, celles au sol ou alors les populations civiles. Reste à retrouver la boîte noire de l'avion pour déterminer les circonstances de l'accident.

Source: xinhua

Commentaire
J'espère que les gens de Mazars cameroun qui ne pensent que gombo sauront que la vie est c...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/France : renforcement de la coopération parlementaire
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises