100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.06.2010 12h58
Cameroun : un avion disparaît avec à son bord des responsables d' une société d'exploitation minière

Un avion d'une compagnie privée de transport aérien assurant la liaison entre Yaoundé, la capitale du Cameroun, et Yangadou, une localité du nord-ouest du Congo, est porté disparu avec à son bord des responsables d'une compagnie d' exploitation minière, annonce dimanche le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary.

"Le ministre de la Communication porte à la connaissance de l' opinion publique nationale et internationale qu'un aéronef de type CASA C212, immatriculé TNAFA, exploité par la compagnie congolaise Aéro Services, affrété par la société Cam Iron pour effectuer un vol de l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen à Yangadou ( nord-ouest de la République du Congo) aller-retour, est porté disparu", indique le ministre dans une déclaration publiée dimanche après-midi.

A l'en croire, l'appareil transportait 11 personnes, dont 9 passagers et 2 membres d'équipage, parmi lesquels 6 Australiens, 2 Français, 2 Britanniques et 1 Américain.

C'est une délégation de Sundance Resources Limited, compagnie australienne qui détient l'essentiel des capitaux de Cam Iron (90%) .

Parti de Yaoundé samedi à 09h13 locales (8h13 GMT), l'avion devait arriver à Yangadou à 10h20 locales (09h20 GMT).

"Ce voyage était consécutif à la tenue d'une session ordinaire du Conseil d'administration de Cam Iron qui a eu lieu le 17 juin 2010", précise le ministre camerounais de la Communication.

"Le dernier contact avec le centre d'informations de vol de Brazzaville (capitale du Congo) a eu lieu à 09h51 locales (08h51 GMT)", indique par ailleurs M. Tchiroma Bakary.

En partenariat avec Sundance Resources Limited, Cam Iron a été agréée par le gouvernement camerounais à exploiter un important gisement de fer à Mbalam, une localité de l'Est du Cameroun, estimé à 800 millions de tonnes de fer riche et 1,2 de fer pauvre. De par con importance, ce gisement est classé 4e au monde et 2e en Afrique.

Avec des investissements évalués à 3,3 milliards de dollars, le projet intègre la construction d'un port en eaux profondes à Kribi, ville balnéaire du Sud du Cameroun, et un chemin de fer de près de 500 km entre Mbalam et cette cité pour l'évacuation du minerai vers le marché international. Le début du chantier est prévu d'ici 2011.

Cam Iron et Sundance Resources Limited travaillent sur un projet similaire au Congo, pays voisin du Cameroun, dont le minerai sera exploité puis mélange avec celui du Cameroun afin d' obtenir un fer de bonne qualité.

A la veille des travaux du Conseil d'administration, la délégation de Sundance Resources Limited et les responsables de Cam Iron ont été reçus jeudi par le ministre camerounais des Mines, de l'Industrie et du Développement technologique, Badel Ndanga Ndinga.

Les recherches pour retrouver l'avion impliquent les moyens militaires et civils déployés à la fois par les autorités camerounaises, congolaises et gabonaises.

"Les recherches ont été déclenchées par les trois pays. Mais les moyens les plus importants sont assurés au Congo", a affirmé un responsable de l'Agence de sécurité pour la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) à Yaoundé.

Pour le Cameroun, le ministre de la Communication annonce un Hercule C130 "qui a une large autonomie de vol et qui peut voler à très basse altitude", un Piper PA22 et un Dormier. Au Congo, un aéronef a décollé de l'aéroport de Brazzaville pour Yangadou, apprend-on, de même qu'un hélicoptère de type A109 est parti Libreville au Gagon pour la même destination.

Pour l'heure, aucune information ne permet de connaître les circonstances de la disparition de l'avion.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
Quatorze disparus suite à un effondrement de maisons dans le Guangxi
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »