100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.06.2010 13h54
Les ministres de l'UA adoptent un plan d'action pour la mise en oeuvre d'une politique sur les réfugiés

Les ministres de l'Union africaine en charge des déplacements forcés ont adopté mardi un Plan d'action pour la mise en oeuvre des conclusions du Sommet spécial de l'UA sur les problèmes de réfugiés, de déplacés et de retour au pays en Afrique.

Les ministres se sont réunis le 4 juin au siège de l'UA à Addis Abeba en Éthiopie pour examiner et adopter des recommandations d'experts sur un projet de Plan d'action proposé par la Commission de l'UA. Ce Plan doit servir de cadre de mise en oeuvre et de responsabilité.

Il fixe des objectifs généraux, des barèmes et des indicateurs de réussite dans le processus de mise en oeuvre, et définit des stratégies pour leur diffusion et leur défense. Le Plan fournit aussi une plate-forme spécialisée et structurée pour les interactions entre l'UA et ses partenaires en vue de répondre aux défis liés aux Déplacements forcés.

Concernant la stratégie de mise en oeuvre et de supervision, cette réunion a réaffirmé l'importance d'organiser tous les deux ans des réunion des ministres de l'UA en charge des Déplacements forcés comme stipulé dans les recommandations ministérielles adoptées lors du sommet spécial de 2009.

Concernant les implications budgétaires, la réunion a recommandé que la Commission des représentants permanents ( Permanent Representatives Committee, PRC) étudie une augmentation progressive de 2 à 4 %, à dater de janvier 2011, des contributions des pays membres au Fonds de l'UA pour les réfugiés et déplacés afin d'accroître les capacités de financement du Plan d'action et d'autres politiques humanitaires de la Commission.

Concernant le déroulement du processus de signature, de ratification/adhésion et d'adaptation nationale de la Convention sur les déplacés, la réunion a recommandé que les pays membres mettent à profit le prochain sommet de l'UA en janvier 2010 à Kampala, capitale de l'Ouganda, pour mener rapidement à terme ce processus.

Concernant la mise en oeuvre des conclusions du Sommet de Kampala, c'est à dire de la Convention sur les déplacés, de la Déclaration de Kampala et des Recommandations sur les problèmes de réfugiés, de déplacées et de retour au pays en Afrique, la réunion a souligné le rôle essentiel de la sensibilisation et de la communication pour mobiliser autant de parties prenantes que possible.

À propos de la mobilisation des ressources, la réunion a demandé d'impliquer également des partenaires non-traditionnels et des membres du secteur privé pour soutenir le Plan d'action. Enfin, en matière de développement de capacités et d'assistance technique, elle a souligné la nécessité d'adopter une approche globale face aux questions de conflits en incluant les mécanismes de prévention, de gestion et de résolution de conflits, la reconstruction post-conflit et la construction de la paix.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon