Le programme intensif de la Chine pour entrer dans l'ère du train à grande vitesse
100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.03.2010 09h03
Grèves et manifestations dans de nombreuses villes de France

Des milliers de salariés des secteurs public et privé ont manifesté mardi de Paris à Marseille (sud) en passant par Lille (nord) pour protester contre la politique sociale du gouvernement, deux jours après la sévère défaite de la majorité présidentielle aux régionales.

Le CGT (Confédération Générale du Travail) a recensé quelque 800.000 manifestants partout en France. Les salariés se sont mobilisés à l'appel de cinq syndicats (CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires).

Le mouvement a touché de nombreux secteurs d'activité. Dans le public, les enseignants, les personnels de santé et des salariés de la Poste se sont mis en grève ainsi que des agents des services judiciaires et de certaines antennes des impôts.

Dans le secteur privé, ce sont les salariés des transports urbains ou bien encore des employés du groupe France Telecom qui se sont mobilisés.

A Paris, la police a recensé 31.000 personnes et la CGT 60.000, qui ont marché entre République et Nation derrière une banderole de tête portant l'inscription « Ensemble agissons pour l'emploi, les salaires, les conditions de travail et les retraites ».

A Marseille ils étaient entre 12.000 et 50.000 manifestants, dont les salariés de Fralib fabriquant des sachets de thé Lipton, qui entament leur troisième semaine de grève pour obtenir des hausses de salaires.

A Bordeaux, Toulouse, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne.. les cortèges ont rassemblés des milliers de personnes, dont de nombreux retraités.

Selon Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, « c'est une mobilisation plutôt bonne, compte tenu de l'absence de communication des médias auprès du public sur la journée d'action (en raison des échéances électorales), et de certains éléments de division syndicale ».

"Nous attendons un signe de justice sociale (...) Tout le monde sait très bien que le problème des retraites ne pourra pas être résolu tant qu'on n'aura pas fait chuter le chômage et remonter l'emploi dans ce pays", a commenté de son côté François Chérèque, secrétaire général de la CFDT. Bernadette Groison, SG de la FSU (Fédération Syndicale Unitaire) estime pour sa part que "dans la Fonction publique, il faut mettre

fin au non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite, car on voit les effets désastreux sur les fermetures de classe, les tribunaux, les hôpitaux".

Le 19 mars 2009, les syndicats avaient rassemblé près de 3 millions salariés du public et du privé, selon la CGT. Bien que très en deçà de ce chiffre, la manifestation d'aujourd'hui revêt une dimension particulière au lendemain des élections régionales, marquée par une sévère défaite de la majorité.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Certaines régions chinoises balayées par les sables du nord
Chine: Wen Jiabao appelle à redoubler d'efforts pour lutter contre la sécheresse
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple
Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour le vin ?