Le programme intensif de la Chine pour entrer dans l'ère du train à grande vitesse
100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.03.2010 13h28
France/régionales : sévère défaite pour la majorité présidentielle

Le second tour du scrutin des élections régionales françaises confirme la large victoire de l' opposition de gauche alors que les résultats révèlent une remontée du Front National (FN).

Le président français Nicolas Sarkozy recevra lundi matin son Premier ministre François Fillon, a annoncé dimanche l'Elysée pour "faire le point sur le message des Français".

Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, a affirmé samedi qu'il y aurait un remaniement gouvernemental au lendemain des régionales mais que ce remaniement serait "modeste" et " technique ", "quel que soit le cas de figure".

A l'issue de ce deuxième tour, la gauche signe l'un de ses meilleurs scores de l'histoire de la Ve République. Les observateurs estiment que cette large victoire constitue un message en direction de Nicolas Sarkozy et de son Premier ministre, François Fillon.

Selon les premières estimations de l'institut de sondages Opinionway, le bloc de gauche réalise 54,3%, un record, contre 36, 1% pour l'UMP et ses alliés. Le FN, encore présent dans 12 régions, parvient à améliorer partout ses résultats.

Selon TNS/Sofres Logica, 71% des Français souhaitent en effet que les résultats des élections régionales conduisent le président à modifier sa politique.

Xavier Bertrand, secrétaire générale de l'UMP (Union pour un Mouvement Populaire), insiste de son côté sur "la situation de crise". Le président recommande de "faire preuve de lucidité et de sang froid", ajoute-t-il.

Autre fait marquant de cet épisode électoral : la remontée du Front National. Présent au second tour dans 12 régions, le FN y réalise un score moyen de 17 %.

Selon nombre d'observateurs, les résultats de ce deuxième tour indiquent que la crise et le manque de visibilité dans les réformes ont provoqué une large démobilisation de l'électorat de droite. Les électeurs du Front National qui avait été convaincus par Nicolas Sarkozy aux présidentielles ont visiblement rejoint leur famille d'origine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le taux de change du Renminbi ne constitue pas la principale cause du déficit commercial américain
Le gouvernement chinois appelle à une mise en application totale de son rapport d'activité
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple
Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour le vin ?
Faire oeuvre de bienfaisance demande du professionnalisme