100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.02.2010 11h18
Israël n'a pas de prétexte valable d'attaquer : président libanais

Le président libanais Michel Sleimane a déclaré lundi que personne au Liban n'envisager de lancer une offensive contre Israël, et qu'Israël ne possédait aucun prétexte valable pour lancer une attaque de sa propre initiative, a rapporté l'agence de presse étatique libanaise National News Agency.

Recevant la visite d'une délégation du Syndicat libanais des éditeurs au Palais présidentiel près de Beyrouth, M. Sleimane a déclaré qu'Israël cherchait toujours à saper la stabilité politique du Liban.

« Le succès de notre régime trouble les convictions de l' ennemi », a déclaré M. Sleimane, ajoutant que « la stabilité économique du Liban ne plaît pas particulièrement à Israël après son fiasco pour attirer l'attention sur les questions culturelles, économiques et de services à tous les niveaux ».

Israël a mis en garde qu'il tiendrait le gouvernement libanais, et non le groupe armé Hezbollah, pour seul responsable de toute attaque depuis le Liban contre Israël, et qu'il prendrait pour cibles, en représailles, les infrastructures libanaises et non les seuls bastions du Hezbollah.

Israël accuse le Hezbollah de s'être réarmé dans le sud du Liban depuis le conflit de 34 jours qui a opposé ces deux parties à l'été 2006, une affirmation constamment démentie par le Hezbollah.

Source: xinhua

Commentaire
Insh"ALLAH les pays musulmans gagneront .
Des vrais salauds c Israéliens qui aillent tous se faire mettre si une autre guerre éclate...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité