100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.10.2009 08h01
Honduras : Ban Ki-moon juge inacceptables les menaces contre l'ambassade du Brésil

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit mardi très préoccupé par la situation au Honduras et a jugé inacceptables les menaces contre l'ambassade du Brésil à Tegucigalpa, où le président élu du pays, José Manuel Zelaya, a trouvé refuge.

Le président Zelaya a été renversé le 28 juin par Roberto Micheletti qui s'est proclamé président par intérim. M. Micheletti a imposé un couvre-feu militaire le 21 septembre quand M. Zelaya est rentré d'exil et s'est réfugié à l'ambassade du Brésil.

« Je suis profondément préoccupé par les développements au Honduras. L'état d'urgence a accru les tensions. Je note que le Congrès du Honduras a rejeté la suspension des libertés civiles et je demande que les garanties constitutionnelles incluant la liberté d'association, d'expression et de mouvement soient pleinement respectées », a dit M. Ban lors d'une conférence de presse au siège des Nations Unies à New York.

« Les menaces contre l'ambassade du Brésil au Honduras sont inacceptables. Le droit international est clair : l'immunité ne peut pas être violée. Les menaces contre le personnel et le bâtiment de l'ambassade sont intolérables. Le Conseil de sécurité a condamné de tels actes d'intimidation. Je les condamne également dans les termes les plus forts », a-t-il ajouté.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?