100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.09.2009 08h38
Darfour : Ban Ki-moon condamne une attaque qui a causé la mort d'un soldat de la paix

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et l'Opération Union africaine-ONU au Darfour (MINUAD) ont vivement condamné mardi une attaque dans l'Ouest-Darfour (Soudan) contre un convoi transportant des employés civils et militaires de la Mission et qui a causé la mort d'un soldat de la paix et blessé deux autres. L'attaque a été perpétrée par six à huit hommes armés à El Geneina lundi soir vers 18h45 heures locales sur la route reliant le camp de la MINUAD à la ville, a précisé la Mission dans un communiqué.

Selon les premiers rapports, les hommes ont ouvert le feu sans sommation contre le convoi composé de trois véhicules et ont volé l'un des véhicules. Trois soldats de la paix ont été blessés et transportés à l'hôpital d'El Geneina puis ensuite évacués par hélicoptère à l'hôpital de la MINUAD à Nyala, à plus de 300 kilomètres d'El Geneina. Un des soldats de la paix a succombé à ses blessures peu après son arrivée. Au total 5 employés civils nationaux et internationaux de la MINUAD, deux employés n'appartenant pas à la MINUAD, 13 soldats et 4 policiers militaires, ont été impliqués dans cette attaque.

Le secrétaire général a appelé "le gouvernement du Soudan à faire tout son possible pour identifier les auteurs et les poursuivre pour cette attaque meurtrière", a dit sa porte-parole dans une déclaration. "Il appelle une fois de plus toutes les parties au conflit à respecter l'intégrité de la force de maintien de la paix et réitère l'engagement des Nations Unies à poursuivre son travail de maintien de la paix, de médiation et humanitaire au Darfour", a-t-elle ajouté.

La MINUAD souligne de son côté que « les soldats de la paix sont au Darfour pour aider à restaurer la paix et la stabilité de la région. Toute attaque contre des casques bleus est une attaque contre la paix elle-même. Viser le personnel de l'ONU peut potentiellement avoir des conséquences négatives pour le processus de paix ».

Depuis le début de la MINUAD en janvier 2008, 14 employés militaires et trois policiers civils ont été tués à la suite d'attaques.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fait part de sa préoccupation concernant cette attaque lors d'entretiens lundi soir avec un conseiller du président du Soudan, Ghazi Salah Eddin, à New York, a indiqué sa porte-parole.

Lors de cette rencontre, M. Ban a également « appelé toutes les parties à s'engager à nouveau en faveur du processus de paix et à faire les efforts nécessaires ». Selon lui « le Darfour doit être inclus dans les élections d'avril 2010 », a-t-elle précisé.

M. Ban estime que la MINUAD aura déployé toutes ses ressources d'ici à la fin 2009, a ajouté sa porte-parole. Le conseiller du président soudanais a reconnu pour sa part la nécessité d'arriver à un accord sur la loi référendaire et l'élection.

Les deux hommes ont également discuté de la situation au Sud- Soudan. Ban Ki-moon a souligné sa profonde préoccupation concernant les récents violences interethniques dans cette région. S'agissant de la mise en oeuvre de l'Accord de paix global, il a souligné la nécessité d'un dialogue sincère entre le Mouvement pour la libération du peuple du Soudan (SPLM) et le Parti national du Congrès.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Chine: de nouveaux types de missiles lors du défilé de la Fête nationale
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?