100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.09.2009 13h03
Le chef de l'ONU demande au Sri Lanka de réinstaller des personnes déplacées par la guerre

L'échec à réinstaller rapidement près de 300.000 Sri Lankais déplacés par l'assaut final du gouvernement contre les séparatistes tamouls et les souffrances aggravées par les dures conditions de vie dans les camps pourront conduire à une amertume croissante, a mis en garde lundi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Lors d'une rencontre avec le Premier ministre srilankais Ratnasiri Wichramanayaka au siège des Nations Unies à New York, M. Ban a mis l'accent sur la nécessité de résoudre le problème à l'approche de la saison de la mousson, tout en reconnaissant les efforts déployés par le gouvernement pour faire face aux défis post-conflit au Sri Lanka.

Le gouvernement srilankais a annoncé la fin de son opération militaire contre les rebelles des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), mettant un terme à deux décennies de guerre.

Le Premier ministre srilankais a assuré à M. Ban que son gouvernement était désireux d'honorer ses engagements à réinstaller toutes les personnes déplacées avant janvier prochain, mais il a souligné qu'une aide internationale était nécessaire pour faciliter ces efforts, notamment pour le déminage.

Il a remercié M. Ban pour le soutien de l'ONU et a appelé l'organisation à user de son influence pour faciliter un soutien international aux efforts de redressement du Sri Lanka.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: de nouveaux types de missiles lors du défilé de la Fête nationale
Le président chinois appelle aux efforts pour promouvoir la croissance et au développement équilibré
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?
La Chine est un nouveau modèle de développement pour le monde