Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.08.2009 09h30
Iran: un groupe parlementaire cherche à poursuivre en justice Moussavi

Un puissant groupe du Majlis ( Parlement de l'Iran) cherche à poursuivre en justice le candidat vaincu de l'opposition à la présidentielle, Mir-Hossein Moussvi, pour son rôle dans les récentes émeutes post-électorales, a rapporté dimanche la chaîne de télévision Press TV.

Le bloc influent, accompagné de nombre d'autres députés, a montré Moussavi du doigt pour son implication dans les forces menant les récentes turbulences dans l'ensemble du pays, a indiqué Press TV.

"Nous portons plainte contre Moussavi et bientôt cette lettre de plainte sera soumise au pouvoir judiciaire pour que le procédure légale puisse être conduite et les émeutiers puissent être traduits devant la justice", a indiqué Mohammad Karami-Radm, un membre de la Commission nationale de sécurité au Parlement, cité par Press TV.

Samedi, l'Iran a tenu la seconde audience du procès de protestaires et activistes arrêtés après la présidentielle contestée du 12 juin.

Une ressortissante française et deux membres du personnel iraniens des ambassades française et britannique à Téhéran faisaient aussi partie des personnes jugées samedi à la 15ème branche du Tribunal révolutionnaire. .

La première audience de ce procès pléthorique d'environ 100 manifestants arrêtés s'est tenue le 1er août.

Les charges retenues contre les accusés comprennent "les connections avec des groupes terroristes, le port d'armes, l'attaques contre la police, les Basij (milice des volontaires), les universités et bases militaires, l'envoi d'images à l'ennemi, l'organisation des vandales et émeutiers, la destruction des édifices publics et gouvernementaux".

Les protestations se sont emparées de Téhéran et des autres villes iraniennes à l'issue de l'élection présidentielle controversée du 12 juin.

Les médias d'Etat iraniens ont affirmé qu'environ 30 personnes avaient été tuées dans des affrontements liés aux émeutes, y compris certains qui étaient en détention.

Plus de 1000 manifestants et des dizaines d'activistes réformistes auraient été arrêtés dans le sillage de l'élection controversée. Les autorités ont affirmé que la plupart d'entre eux ont été libérés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?