Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 20.11.2008 08h22
Israël décide de boycotter la conférence de l'ONU sur le racisme

La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a annoncé que son pays a décidé de boycotter la prochaine conférence des Nations Unies sur le racisme, de peur qu'elle ne serve encore de plateforme pour l'antisémitisme.

Concernant la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui se tiendra en avril à Genève, Mme Livni a déclaré que cet événement " n'a rien à voir avec la lutte contre le racisme", mais sert plutôt de +tribunal anti-israélien+", selon le quotidien local Ha'aretz.

"Les documents préparés pour la conférence indiquent qu'elle se transforme une fois encore en tribunal anti-israélien, écartant et délégitimant l'Etat d'Israël", a déclaré Mme Livni aux dirigeants juifs du monde entier, et d'ajouter que l'Etat hébreu ne participera pas et ne légitimera pas ce forum.

La diplomate israélienne a également appelé les autres nations à rejoindre Israël à ostraciser la réunion, qui selon elle " cherche à légitimer la haine et l'extrémisme sous couvert de la lutte contre le racisme.",

Plus tôt cette année, Mme Livni avait expliqué qu'Israël boycotterait cette conférence, suite aux déclarations du ministère des Affaires étrangères et d'autres gouvernements occidentaux affirmant que la conférence pourrait être transformée en un festival d'attaques anti-israéliennes, selon le journal.

Lors d'une conférence similaire tenue en 2001 à Durban en Afrique du Sud, la plupart des discussions avaient tourné autour du traitement des Palestiniens par Israël, selon le quotidien.

La décision de boycotter cette conférence suit également les différends entre les officiels de l'ONU et les officiels israéliens concernant la situation humanitaire dans la bande de Gaza.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, pour lui exprimer son inquiétude quant à la situation des 1,5 millions d' habitants de Gaza, appelant Israël à faciliter le mouvement des aides et des travailleurs humanitaires.

Evoquant les attaques de roquettes continues depuis l'enclave palestinienne contrôlée par le Hamas, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a déclaré que le mouvement islamique est responsable de la détérioration de la situation à Gaza. Néanmoins, M. Olmert a promis d'empêcher qu'une crise humanitaire ne se développe dans la Bande de Gaza.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le dialogue interpalestinien pourrait reprendre le mois prochain
 Chypre soutient la proposition russe pour un nouveau traité de sécurité européen
 Chef d'état-major: l'armée russe sera entièrement réarmée d'ici 2020
 Livni: les réfugiés palestiniens n'ont pas le droit de retourner en Israël
 L'Irak, les Etats-Unis et la Turquie créeront un comité conjoint pour combattre le PKK
 L'Iran prêt à tripler sa marine dans le Golfe
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.