Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 18.11.2008 07h56
Sommet G20 : "signification pragmatique" de la présence de Hu

La présence du président chinois, Hu Jintao, cette fin de semaine au sommet du G20 sur la résolution de la crise financière mondiale revêt "une signification pragmatique", a commenté dimanche le ministre chinois des Affaires étrangères (AE), Yang Jiechi.

Il a souligné que M. Hu s'est entretenu avec les autres dirigeants du G20 de la cause de la crise financière mondiale et des mesures à prendre pour renforcer la supervision des institutions financières et promouvoir les réformes du système financier international.

Au cours des travaux du sommet, le "rôle constructif" de la Chine et les mesures qu'elle a prises pour défendre la stabilité financière internationale et stimuler la croissance de l'économie mondiale ont été appréciés, a déclaré M. Yang.

Le président Hu a appelé la communauté internationale à prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir rapidement la confiance du marché et contenir l'expansion de la crise financière. Il a notamment demandé aux principaux pays développés d'"assumer leurs responsabilités et obligations" et à toutes les économies du monde de renforcer la coordination macro-économique et d'approfondir la coopération dans la supervision financière internationale, afin de stabiliser les marchés financiers nationaux et internationaux.

Le président chinois a également préconisé des mesures financières et monétaires nécessaires en vue de promouvoir la croissance et de prévenir une récession mondiale.

La Chine a proposé des réformes du système financier international sur la base des consultations globales entre toutes les parties concernées, a indiqué M. Yang. Les propositions de M. Hu "reflètent la préoccupation de la communauté internationale et soulignent la coopération internationale face au développement de la crise".

M. Hu a estimé que les mesures de grande ampleur prises par le gouvernement chinois face à la crise financière mondiale pour élargir la demande domestique profiteront non seulement au développement chinois, mais aussi à la croissance de l'économie mondiale.

La croissance solide et relativement rapide de l'économie chinoise contribue à la stabilité financière internationale et à la croissance de l'économie mondiale, a déclaré le président chinois. Il a affirmé que la Chine continuera à prendre part à la coopération internationale pour maintenir la stabilité financière internationale et promouvoir le développement de l'économie mondiale.

La Chine soutient les besoins des institutions financières internationales afin de renforcer leurs capacités financières en vertu du changement de la situation des marchés internationaux, et augmente son assistance aux pays en développement affectés par la crise financière en cours, a ajouté M. Hu.

Il a proposé quatre priorités pour réformer le système financier international, à savoir renforcer la coopération internationale dans la régulation financière, promouvoir les réformes des institutions financières internationales, encourager la coopération financière régionale et améliorer le système monétaire international.

Le président chinois a surtout appelé aux efforts internationaux pour aider les pays en développement ainsi que les pays les moins développés à "minimiser les dommages" causés par la crise financière. "Il faut aider les pays en développement à maintenir la stabilité financière et la croissance économique, entretenir et augmenter l'assistance aux pays en développement, et enfin élargir la représentation et la voix des pays en développement dans les institutions financières internationales".

Le G20 rassemble le G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Japon, Italie, Royaume Uni et Russie), l'Union européenne, et l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique, la Turquie, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Il représente les deux tiers du commerce et de la population mondiale et plus de 90% du produit mondial brut.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Les policiers chinois travaillant au Kosovo reçoivent les médailles du maintien de la paix de l'ONU
 Sommet du G20 : adoption d'un plan d'action sur la réforme financière
 Un ministre israélien prône une politique d'exécution ciblée contre le Hamas
 Début de la Semaine des leaders de l'APEC 2008 à Lima
 Le plan d'action du G20 est un pas important vers le renforcement de la coopération internationale
 La Russie et les Etats-Unis ont d'opportunitiés pour apaiser leur confrontation sur le bouclier antimissile
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.