Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 21.02.2008 08h41
Japon : les forces américaines à Okinawa s'imposent un couvre-feu
Quelques soldats américains font leur promenade dans la rue à Okinawa.

Le QG des Marines américains basés au Japon a imposé mercredi un couvre-feu sur l'ensemble de son personnel, militaire comme non-militaire, stationné dans la préfecture japonaise d'Okinawa (sud), afin de renforcer la discipline après une série d'incidents criminels qui ont exaspéré les Japonais.

Selon l'ordre publié mardi soir, tous les militaires, les employés non-militaires, ainsi que leur famille ont interdiction de quitter à partir de 07H30 locales mercredi les bases, mais tout le personnel a toutefois le droit de se rendre sur les lieux de travail, dans les écoles et les institutions médicales.

Les forces américaines n'ont pas précisé quand le couvre-feu sera levé.

Parallèlement, ces mêmes forces ont également décidé de fixer le 22 février comme la "Journée de réflexion" et de mettre en place une "Force de réponse et de prévention des agressions sexuelles".

Les incidents criminels impliquant les forces américaines basées au Japon ont fait la Une la semaine dernière d'une grande partie des médias japonais, après qu'un sergent des Marines américains de 38 ans, appartenant à la base de Camp Courtney, soupçonné d'avoir violé une adolescente de 14 ans, eut été arrêté le 11 février.

Les informations sur un soldat américain conduisant en état d'ivresse et l'entrée illégale d'un autre militaire dans un domicile privé en fin de semaine dernière ont alimenté les protestations contre les forces américaines au Japon.

Plus de 40.000 soldats américains sont actuellement déployés au Japon dans le cadre d'un traité de sécurité américano-japonais.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Serbie : Tadic appelle à arrêter les protestations violentes

 Irak : au moins 6 morts dans un attentat suicide dans la province de Diyala

 Les puissances "échoueront" dans le dossier nucléaire iranien

 Obama remporte le caucus démocrate à Hawaï

 Pakistan : les résultats officiels des élections générales seront annoncés le 1er mars

 Les Palestiniens pourraient unilatéralement déclarer l'indépendance
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.