Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 19.02.2008 15h49
Kosovo : différentes réactions de la communauté internationale (SYNTHESE)

La proclamation de l'indépendance du Kosovo, une province de la Serbie, a suscité différentes réactions de la commuanauté internationale, avec notamment la reconnaissance de pays occidentaux et la ferme opposition de la Serbie et la Russie.

- - -

BELGRADE -- Le Premier ministre serbe Vojislav Kostunica a déclaré lundi que la Serbie a rappelé son ambassadeur aux Etats- Unis. Le gouvernement serbe a instruit son ambassadeur aux Etats- Unis, Ivan Vujacic, de rentrer immédiatement dans son pays comme un geste de protestation contre la décision américaine de reconnaître l'indépendance du Kosovo, a indiqué M. Kostunica, devant le Parlement. Il s'agit de la première mesure destinée aux pays qui reconnaissent l'indépendance du Kosovo, a-t-il ajouté.

- - -

WASHINGTON -- Les Etats Unis ont formellement reconnaître le Kosovo comme "un Etat souverain et indépendant", a déclaré la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice dans un communiqué. "Le président (George W.) Bush a répondu affirmativement à une demande du Kosovo d'établir des relations diplomatiques entre nos deux pays", a souligné Mme Rice, en réaffirmant "l'amitié" des Etats-Unis avec la Serbie. "Nous invitons les dirigeants de la Serbie à travailler ensemble avec les Etats-Unis et nos partenaires pour réaliser les objectifs communs, tels que la protection des droits, de la sécurité, de la culture et de la vie de la communauté serbe au Kosovo", a-t-elle dit.

- - -

PARIS -- Le président français Nicolas Sarkozy a reconnu le Kosovo comme un Etat "souverain et indépendant" dans une lettre envoyée au président kosovar et rendue publique par l'Elysée. " J'ai l'honneur de vous informer que la France, en plein accord avec cette déclaration de l'Union européenne, et tirant les conséquences de la résolution adoptée par l'Assemblée du Kosovo le 17 février 2008, reconnaît dès à présent le Kosovo comme un Etat souverain et indépendant", a déclaré le président Sarkozy. Il a proposé l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, et a proposé de nommer Delphine Borione, précédemment chef du bureau français de liaison à Pristina, en qualité de chargée d'affaires de l'ambassade de France.

- - -

MOSCOU -- La Russie va demander à la mission de l'ONU au Kosovo d'annuler la déclaration d'indépendance de cette province serbe, a révélé lundi Alexander Botsan-Kharchenko, responsable du ministère des Affaires étrangères en charge des pays des Balkans. "Le Conseil de sécurité devrait considérer la déclaration d'indépendance du Kosovo comme illégale conformément à la Résolution 1244 et à la Charte des Nations Unies", a insisté le diplomate. "La position de Moscou est fondée non sur des considérations à court terme mais sur des normes juridiques internationales et nous ne voulons pas en changer", a-t-il dit. " Nous choisissons de soutenir la souveraineté de la Serbie et la déclaration de Pristina est illégale", a-t-il insisté.

- - -

BEIJING -- La Chine a exprimé sa sérieuse inquiétude à propos de la déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo, a déclaré lundi Liu Jianchao, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "L'acte unilatéral du Kosovo peut déclencher une série de conséquences qui pourraient influencer de manière sérieusement négative la paix et la stabilité dans la région des Balkans et la réalisation de l'édification d'une société multiethnique au Kosovo, ce dont la Chine s'inquiète profondément", a affirmé M. Liu. "La Chine a toujours maintenu que la meilleure façon de résoudre la question du Kosovo était que la Serbie et le Kosovo parviennent à un plan acceptable pour les deux parties à travers la négociation", a-t-il ajouté. "La Chine appelle les deux parties, Serbie et Kosovo, à continuer à rechercher une solution appropriée par la négociation dans le cadre de la loi internationale, et la communauté internationale doit créer les conditions favorables pour cela", a ajouté le porte-parole.

- - -

BUCAREST -- Le président roumain Traian Basescu a indiqué lundi que la déclaration unilatérale d'indépendance de la province serbe du Kosovo était un acte illégal. M. Basescu a convoqué, au Palais présidentiel, les leaders des partis parlementaires, afin de discuter des événements récents de la région. Selon M. Basescu, la position de la Roumanie au sujet du Kosovo restait inchangée. Les hauts responsables roumains ont affirmé à plusieurs reprises que la Roumanie ne reconnaîtrait pas l'indépendance du Kosovo, si elle est déclarée de manière unilatérale à Pristina par les autorités des Albanais kosovars.

- - -

MOSCOU -- Le Parlement russe a condamné lundi la déclaration d'indépendance du Kosovo, soulignant qu'elle constituait une violation du droit international, selon l'agence de presse Itar- Tass. "La proclamation de l'indépendance du Kosovo viole l'un des principes fondamentaux du droit international -- la non-violation de l'intégrité territoriale d'un Etat", indique un communiqué publié par les deux chambres du Parlement russe.

- - -

BELGRADE -- La Serbie ne reconnaîtra jamais l'indépendance du Kosovo, a affirmé le président Boris Tadic dans un communiqué. "La Serbie ne reconnaîtra jamais l'indépendance du Kosovo. La Serbie a réagi et réagira par tous les moyens pacifique, diplomatique et légal pour abolir cet acte des institutions du Kosovo", a souligné le président serbe. "J'appelle à la raison tous nos citoyens en Serbie et au Kosovo", a-t-il dit. L'Etat de la Serbie va prendre les mesures responsables et fera tout ce qui est en son pouvoir pour abroger l'indépendance proclamée du Kosovo, arbitraire et illégale, a insisté M. Tadic. "La Serbie n'ira pas recourir à la violence, et ceci est la seule approche nous permettant de continuer notre lutte légitime pour préserver l'intégrité de notre pays", a-t-il conclu. Le Premier ministre serbe Vojislav Kostunica a déclaré "nulle" et "non avenue" l'indépendance du Kosovo dans un discours télévisé à la nation.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La Russie demandera à l'ONU d'annuler l'indépendance du Kosovo

 Portugal, Bulgarie, Autriche et Suède tendent à reconnaître l'indépendance du Kosovo

 Serbie : rappel des envoyés dans les pays reconnaissant l'indépendance du Kosovo

 Les Etats de l'UE divisés sur la reconnaissance de l'indépendance du Kosovo (SYNTHESE ACTUALISATION)

 Ban Ki-moon: la MINUK poursuit son mandat au Kosovo

 Kosovo : la Serbie rappelle son ambassadeur aux Etats-Unis

 La Russie demandera à la mission de l'ONU d'annuler l'indépendance du Kosovo

 Parlement russe: la déclaration d'indépendance du Kosovo, contraire au droit international

 Bucarest : la déclaration d'indépendance du Kosovo est un acte illegal

 La cour suprême serbe rejette l'indépendance du Kosovo
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.