Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 05.03.2012 14h57
Les progrès de l'APN

Ces dernière années, les questions concernant les moyens de subsistance des personnes ont été abordées au cours de la session plénière de l'Assemblée populaire du Peuple (APN) pointant vers la direction du développement de l' APN et de ses réformes.

Alors que la cinquième session plénière de la 11e APN s'ouvre aujourd'hui, les médias et le public auront les yeux rivés sur le genre de motions que soumettront les députés et comment elles seront gérées par les ministères concernés.

De voir, comment l'APN remplit son rôle de surveillance du gouvernement et la façon dont ses députés remplissent leur rôle en tant que « chiens de garde » pour faciliter le travail de l'APN, est d'une importance capitale pour le progrès politique de ce pays et de son développement démocratique.

En toute franchise, quand il s'agit des attentes du peuple, l'APN laisse encore beaucoup à désirer. Comme son porte-parole le souligne, la plupart des députés ne sont toujours pas élus au suffrage direct en raison de contraintes de toutes sortes.

Pourtant, à partir de 2010, l'APN a commencé à convoquer des réunions pour s'enquérir auprès de certains départements du Conseil d'État sur des questions spécifiques traitant directement de la vie des habitants, comme le logement abordable, la sécurité alimentaire, ainsi que la réforme de l'éducation et le système de santé.

Avec un nombre croissant de députés qui déposent des motions sur des questions dont la plupart des habitants se sentent concernés, l'ANP est de plus en plus représentatif de la volonté du peuple à pousser le gouvernement à régler sérieusement les problèmes particuliers.

Et, il est évident qu'en appuyant sur une question, l'une après l'autre, l'APN et ses députés vont lentement mais réellement faire progresser la politique de cette nation.

Par exemple, depuis six années consécutives, un député présente une motion demandant aux fonctionnaires du gouvernement de déclarer leurs propriétés. Il proposera la même motion cette année.

Il a indiqué avoir reçu une réponse chaque année. A sa première motion, Il lui a été stipulé qu'il n'y avait pas suffisamment de conditions pour rendre transparentes les propriétés déclarées des représentants du gouvernement. En 2008, quelqu'un du ministère de la Supervision lui a téléphoné pour lui annoncer que le travail avait été fait. L'année dernière, un fonctionnaire du Comité central du Contrôle de la Discipline a informé qu'une étude de faisabilité était en cours.

Un autre député déposera une motion demandant au gouvernement de réduire les dépenses concernant l'utilisation des véhicules officiels par les fonctionnaires, dans les réceptions et voyages officiels à l'étranger.

Nous ne devrions pas refuser ou ignorer les réalisations progressives de l'ANP qui jettent les bases d'une avenir plus démocratique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles