100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 09.09.2010 16h24
L'identité de la Chine, un dilemme qui fait l'objet de débats passionnés

La Chine devrait mieux traiter son problème d'identité, causé par son statut de pays en développement en conflit avec une pression extérieure croissante pour qu'elle exerce un plus grand rôle sur la scène internationale, disent des analystes.

Ces analystes, qui participaient à un forum organisé mercredi, ont eu une discussion animée sur le développement futur de la Chine, avec en arrière-plan l'influence économique grandissante de la Chine et quel genre de rôle elle pourrait jouer dans le monde.

Pour Gustaaf Geeraerts, Directeur de l'Institut d'Etudes Contemporaines Chinoises à Bruxelles, en dépit de ses réussites économiques, la Chine est en fait plutôt fragile dans plusieurs domaines, dont son faible classement s'agissant du PIB par tête, sa forte dépendance aux exportations combinée avec un marché intérieur sous-développé, et ses problèmes intérieurs comme des inégalités de revenus croissantes et la dégradation de l'environnement.

« Bien que connaissant une croissance rapide, la Chine est à un stade de développement différent et elle doit surmonter un grand nombre de problèmes internes avant de pouvoir prendre la totalité des responsabilités internationales qui lui incombent », a dit M. Geeraerts, un des meilleurs experts du monde sur les études chinoises.

La Chine a récemment dépassé le Japon en tant que deuxième plus grande économie du monde, provoquant de grandes interrogations au sujet de sa puissance globale. Cependant, avec 5 000 milliards de Dollars US, l'économie chinoise reste bien en dessous de celle des Etats-Unis, avec 14 000 milliards de Dollars US, et de l'Union Européenne, avec 18 000 milliards de Dollars US.

De même, le PIB par tête reste très faible, à environ 3 700 Dollars US, contre plus de 45 000 Dollars US aux Etats-Unis en 2009. Et s'agissant du revenu annuel par tête, la Chine ne se classe qu'aux alentours du 100e rang mondial, a précisé M. Geeraerts.

Cependant, la taille imposante du développement de la Chine est en train de changer la logique de la globalisation et cela en fait un facteur capital dans l'économie internationale, a-t-il ajouté.

Aussi, Beijing fait désormais face à un dilemme encore plus sévère entre son identité de pays en développement et son identité de puissance émergente, a dit M. Geeraerts, qui a aussi fait remarquer que l'objectif affiché par la Chine, soutenir sa croissance intérieure rapide, met parfois le pays en porte-à-faux avec les intérêts de l'Occident.

Avec pour résultat que Beijing subit une pression pour établir un équilibre précaire entre le développement de son économie locale, ce qu'elle considère comme le défi le plus urgent, et l'évolution du pays vers un statut de grande puissance, ce qu'elle considère comme une ambition à plus long terme, a encore dit M. Geeraerts.

D'autres experts partagent des idées similaires. Ainsi Wu Baiyi, expert en études latino-américaines à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, pense-t-il que la Chine devrait poser les fondations de sa politique diplomatique avec d'autres pays en développement, qui partagent un grand nombre d'intérêts communs et une histoire avec la Chine.

Les personnes qui vivent dans les nouveaux marchés émergents et autres pays en développement représentent environ 55% de la population totale du monde, a dit Jin Cairong, Professeur à l'Université Renmin de Chine, à Beijing.

Par conséquent, la population de l'Occident, qui représente 15%, doit se coordonner avec la majorité qui déterminera le paysage du monde de demain, a-t-il insisté. Et du fait de sa situation intérieure compliquée, la Chine donnera toujours la priorité à son développement intérieur, a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Chine-France : Rencontre entre Wu Bangguo et Alain Juppé
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France