100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 20.02.2010 15h49
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »

« The Globalist Yale », un magazine trimestriel en ligne du premier cycle des affaires internationales à l'Université de Yale, vient de publier un article intitulé « La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial », écrit conjointement par Barry Sautman, politologue et juriste à la Hong Kong University of Science & Technology, et Yan Hairong, anthropologue à l'Université polytechnique de Hong Kong.

Les deux scientifiques ont indiqué franchement dans leur article que les médias occidentaux diabolisent la Chine quant à son utilisation des ressources naturelles de pays africains, à l'introduction d'entreprises chinoises sur le marché africain et aux activités du commerce sino-africain.

Il est important d'insister sur le fait que l'investissement et le commerce en Afrique des entreprises chinoises leur rapportent des profits qui sont de loin inférieurs à ceux obtenus par les pays occidentaux. On peut citer en outre l'exemple de l'importation par la Chine du pétrole africain, les Occidentaux accusent celle-ci en insistant que sa façon d'agir incite l'Afrique à dépendre encore plus de la vente et de l'exportation de ses matières premières et de ses ressources naturelles. Mais, la réalité c'est que les Etats-Unis sont le pays du monde qui dépend le plus de ses importations du pétrole africain.

D'autre part, le comportement et les agissements des pays occidentaux en Afrique ne sont pas comme ils le prétendent aussi nobles, sublimes, purs et innocents.

L'insuffisance d'installations d'infrastructure constitue depuis toujours pour l'Afrique le goulot d'étranglement qui empêche et fait obstacle à son développement, alors que les pays développés, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, qui pensent qu'il n'y a pas de gros profits à gagner dans ce domaine-là, ont renoncé il y a déjà longtemps à y investir. Au contraire, la Chine n'a jamais cessé ces quarante dernières années à investir dans ce domaine et à aider les pays africains à réaliser de grands projets d'infrastructure.

Il est indiqué et analysé dans l'article que par suite de la ressemblance de l'histoire de la Chine et de l'Afrique au cours des derniers siècles, celle-ci applique à l'égard de l'Afrique une politique qui diffère de celle des pays occidentaux qui ne pensent qu'à empêcher les Africains de jouir pleinement de leurs droits et intérêts. Xu Weizhong, chercheur à l'Institut des relations internationales modernes de Chine, a souligné de son côté que la Chine n'a jamais considéré l'Afrique comme quelqu'un à qui ont fait l'aumône, mais comme un important partenaire commercial.

Les relations d'avantages réciproques et de double gagnant prônées par la Chine sont beaucoup plus justes et plus équitables, car elles constituent des relations commerciales normales entre les deux parties chinoise et africaine : lorsque je gagne, mon partenaire gagne également !

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Bonjour.Je suis algérien. La France soutenue par l"Occident a détruit l"Algérie,...
la CHINE a le savoir faire et le potentiel permettant aux pays d"Afrique de se dévelo...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »